TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,53%
  • 4.827,97 Pts

NASDAQ 100

  • -2,56%
  • 6.594,96 Pts

DOW JONES

  • -2,02%
  • 24.100,51 Pts

EUR/USD

  • +0,06%
  • 1,1315

FTSE 100

  • -0,17%
  • 6.833,25 Pts

Or

  • -0,43%
  • 1.239,15
  • CAC 40
  • 4.824,35 Pts
  • -0,60%
ARCELORMITTAL REG 19,46€ +0,23%
ACCOR 37,74€ -0,08%
PERNOD RICARD 148,25€ -0,10%
TECHNIPFMC RG 17,69€ -3,78%
LVMH 249,00€ -1,17%
VIVENDI 21,06€ -1,08%

ALD: le mouvement de redressement se poursuit

| |
Cercle Finance | 13 févr., 2018 12:52

(CercleFinance.com) - En tête du SBF 120, l'action ALD Automotive (+ 2,5% à 13,6 euros) figure en tête des plus fortes hausses de l'indice large SBF 120 ce matin. A priori sans raison particulière, mais néanmoins quelques jours après la publication par le 'loueur' de flotte automobile de ses premiers comptes annuels depuis son introduction en Bourse, en juin dernier. Ce faisant, le titre confirme le redressement entamé en novembre dernier, après avoir trébuché sur la barre des 12 euros.

Qu'a donc annoncé le groupe le 8 février dernier ? Qu'en 2017, la flotte automobile qu'il gérait a crû de près de 10%, à 1,51 million de véhicules. ALD revendique une croissance très supérieure à ses propres objectifs qui 'confirme sa position de leader en Europe'.

Certes, la marge brute a été pénalisée par une baisse de la contribution des reventes de voitures (- 18%), qui se dégrade, mais elle a néanmoins augmenté au global (+ 7,1% à 1,3 milliard d'euros), portée par la 'croissance forte des marges des contrats de location et de services (+12%)'. Au final, le résultat net part du groupe a crû de 10,9% à 567,6 millions, soit 1,40 euro par action. La prochaine AG se verra proposer de ratifier un dividende de 0,55%, ce qui correspond à un tau de distribution d'environ 40%, et à un rendement très correct de 4% aux cours actuels.

ALD Automotive ne manque pas d'ambition pour 2018, année durant laquelle sa flotte devrait augmenter de 8 à 10%, prévoit la direction. De plus, le groupe prévoit que la 'croissance des marges de contrats de location et de services (sera) en phase avec la croissance de la flotte totale'. Enfin, le taux de distribution des profits devrait se situer entre 40 et 50%.

'Cette performance a conduit à des résultats opérationnels et financiers solides en 2017 conformes aux objectifs communiqués au marché. Et ce malgré un contexte difficile pour la vente de voitures d'occasion qui continue à être impacté par le débat autour des moteurs diesels', a commenté le directeur général, Mike Masterson.

Ce faisant, ALD a en quelque sorte conjuré certaines des craintes des analystes, qui redoutaient l'an dernier qu'en raison de la désaffection du public pour les véhicules diesel, ALD ait de plus en plus de mal à revendre ses voitures de société, qui utilisent le plus souvent ce carburant en Europe. Se voulant rassurant à ce sujet, ou du moins prévisible, le groupe prévoit cependant qu'en 2018, le 'résultat de la vente de voitures d'occasion (se situera) entre 200 euros et 400 euros par voiture, en moyenne'.

Restent, dans un contexte de hausse tendancielle des taux, les doutes des investisseurs liés à l'endettement structurel du groupe, bien qu'il soit à 80% la filiale d'une grande banque française, Société générale. Car en 2017, la dette financière d'ALD a augmenté de 17,6% à 15,1 milliards d'euros 'afin d'accompagner la croissance de la flotte'.

Ce qui peut expliquer que la valorisation du titre ALD soit plutôt basse : avec des PER 2018 et 2019 d'entre 8,5 et 9 fois, il se situe bien au-dessous de la moyenne du marché. Rappelons d'ailleurs que l'action se traite toujours sous son cours de référence d'introduction, soit 14,30 euros.

Ajoutons cependant que depuis le début de l'année, alors que l'indice SBF 120 perd 3,6%, l'action ALD fait bien mieux en gagnant 5,5%. Ce qui vaut aussi sur trois mois, période sur laquelle le titre a pris, là encore contre le marché, plus de 15%.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.