TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,17%
  • 5.025,20 Pts

NASDAQ 100

  • -0,34%
  • 6.867,02 Pts

DOW JONES

  • +0,49%
  • 25.413,22 Pts

EUR/USD

  • -0,75%
  • 1,1418

FTSE 100

  • -0,34%
  • 7.013,88 Pts

Or

  • +0,43%
  • 1.215,80
  • CAC 40
  • 5.025,20 Pts
  • -0,17%
VIVENDI 21,67€ +3,09%
PUBLICIS GROUPE 52,98€ +1,49%
DASSAULT SYST. 108,90€ +1,30%
VALEO 24,62€ -2,11%
SODEXO 91,50€ -1,68%
STMICROELECTRONICS 12,20€ -1,18%

CAC 40: un sentiment favorable en attendant la Fed

| |
Cercle Finance | 08 nov., 2018 08:24

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir sans grand changement jeudi à quelques heures des décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui devrait opter cette fois pour le statu quo.

  • 5.025,200
  • -0,17%-8,42
  • Max: 5.081,00
  • Min: 4.986,19
  • Volume: -
  • MM 200 : 5.334,65
18:05 16/11/18

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 grappille sept petits points à 5143,5 points, annonçant un début de séance en très légère hausse.

Après déjà trois hausses de taux cette année, le communiqué de la Fed devrait se solder ce soir par un maintien des taux directeurs, même si la Réserve fédérale devrait confirmer sa volonté de poursuivre son cycle de resserrement monétaire.

Son président Jerome Powell devrait notamment affirmer qu'une économie robuste et sous tension salariale (+3,1% par an) peut supporter une nouvelle hausse de taux avant Noël, voire sans doute trois supplémentaires en 2019.

Les annonces de la Fed interviennent alors qu'un sentiment favorable souffle de nouveau sur les marchés depuis quelques jours.

Hier, Wall Street a célébré par des scores littéralement euphoriques l'issue des élections de mi-mandat américaines, qui donne la Chambre des Représentants aux Démocrates et le Sénat aux Républicains.

Le Dow Jones s'est envolé de 2,1% et le Nasdaq a repris plus de 2,6%, ce qui signifie que l'indice technologique a désormais effacé près de 50% de sa baisse automnale.

Face à une Bourse de New York euphorique, le marché parisien se fait quelque peu distancer et accuse encore plus de 3% de baisse depuis le début de l'année, là où Wall Street progresse de presque 6%.

Le phénomène - qui touche l'ensemble de l'Europe (Francfort perd 10% depuis le 1er janvier) - pourrait toutefois être inversé à la faveur d'une fin d'année 'canon' sur le Vieux Continent.

'2018 s'avère pour l'instant être l'une des pires années en termes de performances boursières depuis la crise de 2008, mais cela ne tient pas compte d'un possible rattrapage tardif', écrivent ce matin les équipes de Danske Bank.

Si la configuration de court terme devait rester positive, le marché parisien pourrait ainsi espérer aller chercher les 5150 points rapidement.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.