TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,84%
  • 5.007,14 Pts

NASDAQ 100

  • +0,61%
  • 10.341,89 Pts

DOW JONES

  • +0,36%
  • 25.827,36 Pts

EUR/USD

  • +0,00%
  • 1,1250

FTSE 100

  • -1,33%
  • 6.157,30 Pts

Or

  • +0,16%
  • 1.774,65
  • CAC 40
  • 5.007,14 Pts
  • -0,84%
ESSILOR INTL 118,30€ +1,15%
TELEPERFORMANCE 228,50€ +0,93%
STMICROELECTRONICS 24,23€ +0,92%
L'OREAL 289,60€ -2,39%
PEUGEOT 14,29€ -2,29%
CARREFOUR 13,56€ -2,13%

CAC40:ultime séance du 1er semestre décevante, Nasdaq 10.050

Cercle Finance | 30 juin, 2020 17:04

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine le 1er semestre sur une note faible, sur un recul de -0,4% qui efface toute chance d'aller chercher les 5.000 d'ici 17H35, sauf miraclr.

CAC 40
5.007,140
  • -0,84%-42,24
  • Max: 5.062,51
  • Min: 4.982,24
  • Volume: -
  • MM 200 : 5.611,54
18:05 03/07/20

L'Euro-Stoxx50 est également en repli de -0,6%, bien que Wall Street ressorte du rouge au bout de 90 minutes avec un Dow Jones à +0,2%, et un Nasdaq-100 (+0,9%) qui 'accroche' la barre symbolique des 10.000Pts (soit +15% annuel à 10.050)

Rappelons que les investisseurs ont appris dans la nuit que l'indice des directeurs d'achat (IDA) du secteur manufacturier chinois avait augmenté à 50,9 au mois de juin, contre 50,6 en mai, selon des chiffres du Bureau d'Etat des statistiques - un indice supérieur à 50 points montre une expansion de l'activité, tandis qu'un indice inférieur à 50 reflète une contraction.

De plus, toujours du côté des statistiques du jour, l'indice de confiance des consommateurs américains, calculé par le Conference Board, s'est inscrit en hausse ce mois-ci, à 98,1 contre 85,9 en mai, alors que les économistes l'anticipaient en hausse un peu moins marquée vers 91,8.

Plus précisément, le sous-indice de la situation présente selon les consommateurs est passé de 64,8 à 86,2 d'un mois sur l'autre, quand celui portant sur leurs attentes s'affiche à 106, contre 97,6 le mois précédent.

En France, les dépenses de consommation des ménages en biens en France rebondissent vivement au mois de mai mais restent en dessous de leur niveau de février (-7,2% en volume par rapport à février, après -32% entre avril et février), d'après l'Insee.

La consommation de biens fabriqués remonte par rapport à celle d'avril mais sans retrouver son niveau de février (-14% en mai, toujours par rapport à février).

Les dépenses en énergie demeurent également en retrait par rapport celles de février (-14,3%). Par ailleurs, les prix de production de l'industrie française diminuent de 0,2% en mai par rapport au mois précédent, après les baisses plus marquées en avril (-2,3%) et en mars (-1,5%). Sur un an, ils reculent de nouveau sensiblement (-3,5% après -3,8%).

Les prix à la consommation en France augmenteraient de 0,1% en juin 2020 en comparaison annuelle, après +0,4% le mois précédent, selon l'estimation provisoire réalisée en fin de mois par l'Insee.

Cette baisse du taux d'inflation résulterait d'un ralentissement de la hausse des prix des services et de l'alimentation et d'un recul accentué de ceux des produits manufacturés. En revanche, les prix de l'énergie reculeraient moins sur un an qu'en mai.

Le PIB du Royaume Uni a chuté de 2,2% en volume au premier trimestre 2020 en rythme séquentiel, selon la seconde estimation de l'office national de statistiques qui n'avait annoncé initialement qu'une contraction de 2%. L'économie britannique a ainsi connu sa plus forte baisse d'un trimestre sur l'autre depuis le troisième trimestre 1979. En rythme annuel, elle s'est contractée de 1,7%, son recul le plus important depuis la fin de la crise financière de 2009.

Aux États-Unis, les investisseurs prendront connaissance dans l'après-midi de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board, attendu en hausse sensible.

La journée sera par ailleurs ponctuée par deux interventions 'virtuelles' de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, et de Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor, devant la Commission bancaire du Sénat.

Dans l'attente, le Dollar se redresse vivement de +0,4% vers 1,1195/E, ce qui semble indiquer que les cambistes n'attendent pas d'annonces de mesures de soutien supplémentaires de la part de J.Powell.

Dans l'actualité des valeurs, St-Micro (+2,5%) puis Peugeot et Worldline avec +2% dominent le CAC40. Essilor -2,8% et Société Générale avec -1,7% ferment la marche... peu de volatilité, peu de volumes avec 2MdsE échangés.

Bouygues Construction fait part de la signature du contrat avec la Ville de Paris attribuant à son groupement le marché de l'Arena Porte de la Chapelle, équipement sportif de ce quartier et infrastructure phare des Jeux qui se dérouleront en 2024 à Paris.

La part de Bouygues Construction pour la conception et la réalisation de l'ensemble du projet est de 110 millions d'euros HT. Bouygues Energies & Services FM France assurera également 10 années d'entretien et de maintenance en collaboration avec Dalkia.

La Compagnie des Alpes annonce la mise en place d'un Prêt Garanti par l'Etat (PGE) souscrit auprès de ses partenaires bancaires historiques, prêt destiné à renforcer sa position de liquidité et ses besoins de trésorerie d'exploitation engendrés par l'état d'urgence sanitaire. Ce PGE d'un montant de 200 millions d'euros est conclu pour une durée initiale de 12 mois.

Alstom annonce le lancement d'une nouvelle version de Mastria, première solution multimodale au monde de supervision et d'orchestration de la mobilité. Cette solution propose aux opérateurs et aux autorités des transports des outils améliorés pour gérer les flux de passagers.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador