TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,10%
  • 5.578,21 Pts

NASDAQ 100

  • +0,30%
  • 7.966,93 Pts

DOW JONES

  • +0,10%
  • 27.359,16 Pts

EUR/USD

  • -0,01%
  • 1,1259

FTSE 100

  • +0,34%
  • 7.531,72 Pts

Or

  • +0,76%
  • 1.416,25
  • CAC 40
  • 5.578,21 Pts
  • +0,10%
ARCELORMITTAL REG 15,01€ +1,54%
SODEXO 102,70€ +1,38%
MICHELIN 111,55€ +1,27%
HERMES INTL 632,20€ -2,05%
LVMH 380,05€ -1,03%
ORANGE 13,31€ -0,75%

Capgemini: l'offre sur Altran saluée par le marché

Cercle Finance | 25 juin, 2019 15:41

(CercleFinance.com) - Voilà une situation peu banale : alors que Capgemini a annoncé le rachat d'Altran moyennant cinq milliards d'euros environ, les deux titres se classent tous deux en tête du palmarès haussier du SBF 120. Le premier prend plus de20%, tout près des 14 euros, quand le second s'adjuge plus de 7% à 111 euros. Autant dire que l'opération plaît aux boursiers.

CAP GEMINI
113,850
  • 0,57%0,65
  • Max: 114,45
  • Min: 113,20
  • Volume: -
  • MM 200 : 102,89
17:35 15/07/19

Habituellement, surtout lorsque la future OPA sera payée en espèces comme tel sera présentement le cas, le cours de la société acquérante tend à souffrir. Il y aurait de quoi : à 14 euros, le capital d'Altran est valorisé 3,6 milliards d'euros, ce à quoi s'ajoute 1,4 milliard de reprise de dette. Même pour Capgemini, qui 'pèse' plus de 18 milliards d'euros à la Bourse de Paris, il s'agit d'une opération d'importance.

En effet, le nouveau groupe va gagner en envergure. En 2018, Capgemini a enregistré des ventes de plus de 13 milliards d'euros, suivant une solide dynamique (+ 8,1% à changes constants). De son côté, Altran a réalisé près de trois milliards d'euros de CA, en croissance organique de 8%. Au total, le nouveau groupe devrait ainsi afficher des facturations de l'ordre de 17 milliards d'euros.

Quid des rentabilités ? La marge opérationnelle d'Altran a augmenté de plus d'un point de pourcentage pour atteindre 12,1% en 2018, soit un taux strictement identique à celui de 'Cap'. Capgemini anticipe que l'opération sera immédiatement relutive sur le résultat net normalisé de 15% avant synergies, puisqu'en '2023, après prise en compte des synergies, la relution devrait dépasser 25%'.

Enfin, du côté du bilan, l'endettement net de Capgemini a été réduit ces derniers temps : il se limitant à environ 1,2 milliard d'euros à fin 2018, montant qui était pratiquement équivalent au cash flow libre organique dégagé par le groupe durant l'exercice. Pas de souci de ce côté, même si en fin d'année 2019, le ratio d'endettement net de Capgemini devrait monter de moins de 1 fois l'EBITDA fin 2018, vers un rapport de l'ordre de 3 fois.

Le bureau d'études Invest Securities résume ainsi l'intérêt stratégique de l'opération pour Capgemini : 'se renforcer massivement dans l'ingénierie, où il était marginalement présent avec sa filiale Sogeti, afin de capter la croissance de ce marché dynamique'

UBS insiste lui aussi sur la complémentarité des métiers de Capgemini avec ceux d'Altran. Spécialiste de l'ingénierie et des services de recherche & développement externalisée, Altran emploie près de 50.000 personnes, 'dont 17.500 dans des pays à bas coûts', quand chez Capgemini, ces activités ne mobilisent pour l'heure que 6.000 salariés environ. La palette de services offerte par le nouveau groupe va donc s'étendre sensiblement.

Chez Oddo BHF enfin, on écrit enfin : 'Cette opération devrait surprendre le marché par son ampleur car le management de Capgemini avait régulièrement annoncé sa volonté de réaliser des opérations ciblées. Toutefois, cette opération revêt un intérêt stratégique certain, et est réalisée à bon prix tout en permettant de générer des synergies pour un risque d'intégration limité.'

EG

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.