TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,36%
  • 5.337,63 Pts

NASDAQ 100

  • -0,07%
  • 6.389,91 Pts

DOW JONES

  • -0,31%
  • 24.508,66 Pts

EUR/USD

  • +0,25%
  • 1,1794

FTSE 100

  • -0,04%
  • 7.445,27 Pts

Or

  • +1,13%
  • 1.255,60
  • CAC 40
  • 5.337,63 Pts
  • -0,36%
Holcim Ltd 46,17€ +2,29%
ENGIE 14,62€ +1,04%
SAFRAN 86,47€ +0,75%
CARREFOUR 17,21€ -1,80%
ATOS 128,00€ -1,69%
TECHNIPFMC RG 23,44€ -1,47%

Carrefour: dopé par les perspectives de l'e-commerce.

| |
Cercle Finance | 29 nov, 2017 13:15
  • 17,185
  • -1,91%-0,34
  • Max: 17,48
  • Min: 17,18
  • Volume: -
  • MM 200 : 19,98
10:50 15/12/17

(CercleFinance.com) - Certes, l'action Carrefour reste dans 'l'ornière' des 17 euros où l'a précipité, cet été, un 'warning' lancé à la toute fin du mois d'août. Mais le titre se reprend bien ces deux derniers jours. Plutôt que le 'Black Friday' ou le Cyber Mondy' d'importation américaine, c'est l'accord conclu entre Casino et 'l'e-distributeur' britannique Ocado qui semble porter le titre. En hausse de 3% ce midi, l'action Carrefour tient d'ailleurs la tête de l'indice large SBF 120, suivie immédiatement par Casino (+ 2,6%).

En effet, l'un des grands concurrents de Carrefour en France, le groupe Casino de Jean-Charles Naouri, a annoncé hier une association qui a fait grand bruit. La maison mère de Géant, Franprix, Monoprix ou encore Naturalia va utiliser le système mis au point par l'e-distributeur alimentaire britannique Ocado. Ce qui passera par la construction, d'ici deux ans, d'un 'entrepôt automatisé de dernière génération' équipé des systèmes développés par Ocado, du déploiement de la solution logicielle ad hoc connectée aux sites Internet de l'enseigne, et de la livraison jusqu'au dernier kilomètre. L'enseigne Monoprix sera la première à en profiter et tout d'abord, le système sera testé en Ile-de-France, en Normandie et dans les Hauts-de-France.

Selon les analystes de Société générale, 'ce deal (...) souligne que les distributeurs alimentaires traditionnels mettent de plus en plus l'accent sur les ventes en ligne et sont prêts à dépenser davantage pour se développer dans ce domaine'.

En effet, jusqu'à présent, le développement massif de l'e-commerce concernait essentiellement la distribution de produits, et non d'aliments. Bref, la grande distribution et le 'travel retail' (grosso modo, la distribution dans les transports, comme les aéroports) restaient à l'écart de l'essor des ventes en ligne.

Sauf que Casino, pas plus que Carrefour ou Leclerc, ne peuvent se prévaloir de la relative faiblesse de la concurrence que connaissent les magasins aéroportuaires d'Aéroports de Paris (ADP), de Lagardère ou du suisse Dufry. D'autant moins que le géant américain Amazon, non content de s'attaquer à la distribution spécialisée avec Amazon Business, entend lui aussi se lancer dans les produits frais.

Avec cette annonce majeure, Casino se montre proactif. Et Carrefour, dans une situation similaire même s'il est plus exposé aux 'grands formats' (les hypermarchés), en profite aussi. Et ce d'autant que son nouveau patron, Alexandre Bompard, a promis de dévoiler sa stratégie de redressement le 23 janvier prochain.

EG

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.