TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,39%
  • 5.412,83 Pts

NASDAQ 100

  • -1,58%
  • 6.667,75 Pts

DOW JONES

  • -0,82%
  • 24.462,94 Pts

EUR/USD

  • +0,00%
  • 1,2312

FTSE 100

  • +0,54%
  • 7.368,17 Pts

Or

  • -0,57%
  • 1.340,15
  • CAC 40
  • 5.412,83 Pts
  • +0,39%
ORANGE 14,76€ +1,72%
SODEXO 82,14€ +1,68%
SCHNEIDER ELECTRIC 75,36€ +1,59%
PUBLICIS GROUPE 59,40€ -1,46%
STMICROELECTRONICS 17,59€ -1,37%
MICHELIN 117,25€ -0,89%

Carrefour: les avis des analystes après les trimestriels

| |
Cercle Finance | 12 avr, 2018 11:54
  • 16,465
  • 0,34%0,06
  • Max: 16,63
  • Min: 16,40
  • Volume: -
  • MM 200 : 18,09
17:37 20/04/18

(CercleFinance.com) - Carrefour est en chute de près de -6% après l'annonce du chiffre d'affaires sur le 1er trimestre 2018.

Bryan Garnier maintient sa recommandation 'achat' sur la valeur avec une valeur intrinsèque ('fair value') abaissée de 23 à 22 euros, dans le sillage d'une hypothèse de profit d'exploitation annuel ramené de 1952 à 1922 millions d'euros.

'Carrefour a dévoilé de faibles chiffres en comparable au titre du premier trimestre, et dans un contexte de vents contraires forts au niveau des changes, la perspective fournie par la direction n'est clairement pas engageante', juge le broker.

S'il reconnait qu'il sera 'très facile de mettre le titre sous pression dans les prochaines heures', Bryan Garnier considère que ceci ne signifie pas que le plan de transformation du groupe -lancé il y a seulement trois mois- déraille.

Invest Securities a révoqué en revanche son conseil 'neutre' sur le titre. L'analyste recommande désormais la vente et a également ramené son objectif de cours de 17,2 à 15,4 euros, invoquant 'un exercice plus compliqué sinon périlleux'.

Au vu du chiffre d'affaires du premier trimestre et du risque de prolonger de très médiocres tendances au minimum sur le premier semestre, 2018 ne saurait être un exercice de transition', estime-t-il, tout en estimant que la configuration est d'ores et déjà reportée à 2019 'pour différer une éventuelle rédemption de Carrefour à l'horizon 2020'.

Trop loin, selon Invest Securities, dans un contexte sectoriel 'adverse' pour en prendre la mesure, alors que le consensus de résultats 2018/2019 lui paraît beaucoup trop optimiste.

Et l'intermédiaire - qui a également réduit de 200 millions d'euros sa prévision d'Ebit 2018 à 1,8 milliard - de redouter des retards à l'allumage pour le plan Bompard, à tout le moins concernant le volet réduction des coûts, compte tenu notamment du climat social au sein du distributeur.

Oddo confirme également son conseil Neutre sur la valeur avec un objectif de cours de 19 E.

' En dépit d'une décote de 11% face au secteur sur 2019e, il semble encore prématuré de se repositionner sur le titre. Le S1 (comparables très élevés au T2) sera particulièrement challenging ' indique Oddo dans son étude du jour.

Le bureau d'analyses table sur une baisse de l'Ebit consolidé de 18% à 500ME au 1er semestre 2018. ' Le consensus nous semble toujours trop haut (de 100ME estimés) en dépit des messages du groupe depuis les résultats 2017 (impact négatif change en 2018 de -70ME estimés), augmentation des amortissements, sortie du périmètre des magasins Dia seulement en fin d'exercice (soit des pertes encore massives estimées à -130ME), d'où un momentum négatif à intégrer ' explique Oddo.

' Avec un Ebit 2018e de 1 890ME, nous sommes positionnés 5% en dessous du consensus Factset (1 990ME) '.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.