TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,17%
  • 5.025,20 Pts

NASDAQ 100

  • -0,34%
  • 6.867,02 Pts

DOW JONES

  • +0,49%
  • 25.413,22 Pts

EUR/USD

  • -0,75%
  • 1,1418

FTSE 100

  • -0,34%
  • 7.013,88 Pts

Or

  • +0,43%
  • 1.215,80
  • CAC 40
  • 5.025,20 Pts
  • -0,17%
VIVENDI 21,67€ +3,09%
PUBLICIS GROUPE 52,98€ +1,49%
DASSAULT SYST. 108,90€ +1,30%
VALEO 24,62€ -2,11%
SODEXO 91,50€ -1,68%
STMICROELECTRONICS 12,20€ -1,18%

Carrefour: porté par des paris sur 'l'effet Bompard'

| |
Cercle Finance | 12 sep, 2018 13:02

(CercleFinance.com) - En tête du CAC 40 comme du SBF 120, l'action Carrefour s'adjugeait plus de 3% ce midi à la Bourse de Paris, non loin de 16,50 euros. Si le titre n'a pas retrouvé la zone des 20 euros dans laquelle il se traitait lorsqu'Alexandre Bompard en a pris les commandes, à l'été 2017, il a repris du champ avec les 13 euros sur lesquels il était tombé début juillet.

  • 17,495
  • -0,06%-0,01
  • Max: 17,77
  • Min: 17,31
  • Volume: -
  • MM 200 : 16,20
17:39 16/11/18

Après avoir fait merveille chez Fnac, qu'il a transformé en Fnac Darty, Alexandre Bompard a suscité bien des espoirs en arrivant chez Carrefour. Si les deux groupes ont pour trait commun d'appartenir au secteur de la distribution, leurs sous-segments respectifs sont bien différents. Et leurs effectifs : 26.000 environ pour Fnac Darty, mais près de 400.000 pour Carrefour. Sans compter que la distribution alimentaire est un créneau très concurrentiel, notamment sur le segment à plus forte marge des produits frais.

Bref, la tâche s'annonce longue et ardue, et les analystes qui sont passés à l'achat sur Carrefour après les premières annonces d'Alexandre Bompard en sont pour leurs frais. Nombreux, d'ailleurs, sont ceux qui ont tourné casaque.

Mais pas tous : ce matin, le bureau d'études Oddo BHF, jusqu'alors neutre sur le dossier, est passé l'achat en portant son objectif de cours de 15 à 20 euros. 'Nous accordons plus de crédit au plan Carrefour 2022', titre une note parue ce matin. Les spécialistes estiment notamment que les deux milliards d'euros d'économies promis d'ici 2020 sont à portée, d'autant que la barre des 500 millions a déjà été dépassée au 1er semestre.

Même s'il faudra être patient : les analystes n'attendent qu'une 'modeste' reprise en 2019, avant une réelle 'accélération' à compter de 2020. En attendant, en termes de PER, l'action Carrefour 'affiche une décote de 7% (moyenne VE/EBIT et PER) face aux pairs européens sur nos prévisions prudentes pour 2019. Sur 2020, l'année qui devrait voir la montée en puissance du plan de transformation, le titre accuse aujourd'hui une décote de 19%, qui nous paraît attractive', calcule une note. A suivre.

Pour mémoire, Carrefour publiera ses ventes du 3e trimestre le 17 octobre prochain.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.