TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,70%
  • 5.033,62 Pts

NASDAQ 100

  • +1,78%
  • 6.890,45 Pts

DOW JONES

  • +0,83%
  • 25.289,27 Pts

EUR/USD

  • -0,06%
  • 1,1322

FTSE 100

  • +0,06%
  • 7.038,01 Pts

Or

  • +0,76%
  • 1.210,60
  • CAC 40
  • 5.033,62 Pts
  • -0,70%
SCHNEIDER ELECTRIC 64,36€ +1,29%
ARCELORMITTAL REG 21,77€ +1,11%
TOTAL 50,11€ +0,91%
PEUGEOT 19,79€ -5,24%
VALEO 25,15€ -3,53%
ENGIE 12,16€ -2,72%

Carrefour: retombe sur les 17 euros malgré le plan Bompard

| |
Cercle Finance | 14 mar, 2018 13:13

(CercleFinance.com) - Voilà à peine un mois, l'action Carrefour s'approchait à une trentaine de centimes de la barre symbolique des 20 euros, qu'elle avait perdu de vue fin août après le lancement d'un warning retentissant à la fin de l'été. La voilà revenue sur les 17 euros, son niveau de l'automne. Les espoirs suscités par le traitement de choc du 'docteur Bompard' ont été revus à la baisse.

  • 17,505
  • 0,60%0,11
  • Max: 17,56
  • Min: 17,18
  • Volume: -
  • MM 200 : 16,21
17:38 15/11/18

Et pourtant, la séquence semblait bien engagée : arrivé depuis peu à la tête d'un groupe en difficulté, Alexandre Bompard avait lancé fin août 2017 un sévère avertissement sur résultats, qui semblait constituer un 'reset' pour le titre. Tombé sur les 17 euros, ce dernier a ensuite attendu les premières mesures. M. Bompard a d'abord repris en main la 'méga-société' qu'est Carrefour avant de présenter, quelques jours après la publication du chiffre d'affaires 2017, le 23 janvier, un 'plan de transformation stratégique' jugé séduisant.

Les investisseurs y trouvaient à peu près tout ce qu'ils attendaient : économies significatives, rationalisation de la direction, concentration sur l'alimentaire et notamment les segments à plus forte croissance (produits frais et 'bios'), e-commerce et 'numérisation' principalement. Un plan qui a plu au marché pendant un temps, avant que la publication des comptes 2017, le 28 février, ne jette le doute.

En regard du CA déjà connu de 88,2 milliards d'euros (+ 1,6% en données comparables), le résultat opérationnel courant a chuté d'environ 15% à deux milliards d'euros, alors que le marché espérait un peu mieux. Et le bénéfice net de basculer dans le rouge à hauteur de 531 millions sur des exceptionnels mais même en données récurrentes, l'agrégat se repliait de 25% à 773 millions.

Autre signe peu engageant, quoique sensé d'un point de vue financier étant donnée la situation du groupe : le dividende a été sabré de 34% et est ainsi revenu de 0,70 à 0,46 euro, faisant tomber le rendement du titre de plus de 4% à 2,7%. Bref, en attendant les effets du plan Bompard, les actionnaires de Carrefour n'auront pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Bien sûr, certains y croient toujours : dans une note publiée le 28 février, Barclays Capital (BarCap) relevait 'un scénario de reprise à moyen terme'. En attendant, en 2018, une année encore difficile qui devrait être marquée par des charges de restructurations qui, finalement, sont restées mesurées en 2017. En outre, les 'initiatives stratégiques' jugées 'sensées et ambitieuses' ne devraient produire leurs premiers effets qu'en 2019. Conseillant d'équipondérer la valeur, BarCap vise 20 euros.

Plus optimiste, UBS préconisait ce même jour d'acheter le titre en visant 24 euros. 'Nous considérons que Carrefour se situe à un moment charnière dans une optique de moyen terme et sommes fans du nouveau patron, Alexandre Bompard', indiquait une note. Tout en s'attendant à des révisions à la baisse des prévisions du consensus après les comptes annuels.

L'opinion formulée ce matin par Invest Securities semble résumer l'opinion actuelle du marché. Pas de doute, le 'docteur Bompard' 'a établi un juste diagnostic'. Mais le constat d'échec de la stratégie de Carrefour dressé par son nouveau patron est rude car le temps a passé et que la concurrence, elle, n'est pas restée l'arme au pied.

'Carrefour a perdu bon nombre d'avantages concurrentiels dont le leadership du marché français qu'il sera bien difficile de restaurer', ajoute la note, qui indique aussi : 'nous craignons que l'actionnariat minoritaire, comme le tour de table, aient du mal à l'accepter alors que l'exercice 2018 apparaît extrêmement contraint au niveau sectoriel'. Neutre sur la valeur, 'Invest' ne vise que 17,2 euros.

A suivre sur l'agenda de Carrefour : la publication des ventes du 1er trimestre, le 11 avril.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.