TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,17%
  • 5.025,20 Pts

NASDAQ 100

  • -0,34%
  • 6.867,02 Pts

DOW JONES

  • +0,49%
  • 25.413,22 Pts

EUR/USD

  • -0,75%
  • 1,1418

FTSE 100

  • -0,34%
  • 7.013,88 Pts

Or

  • +0,43%
  • 1.215,80
  • CAC 40
  • 5.025,20 Pts
  • -0,17%
VIVENDI 21,67€ +3,09%
PUBLICIS GROUPE 52,98€ +1,49%
DASSAULT SYST. 108,90€ +1,30%
VALEO 24,62€ -2,11%
SODEXO 91,50€ -1,68%
STMICROELECTRONICS 12,20€ -1,18%

Devises: en attendant le communiqué de la Fed

| |
Cercle Finance | 08 nov, 2018 12:54

(CercleFinance.com) - Jeudi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne restait sur son quant-à-soi avec le terme du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, le FOMC, ce soir après Bourse en Europe. Ainsi, l'euro, qui hier a touché les 1,15 dollar, se tassait symboliquement de 0,11% à 1,1421 dollar ce midi, suivant des tendances aussi peu prononcées contre les autres grandes devises.

'Les investisseurs restent dans l'attente du compte-rendu de la réunion de politique monétaire de la Fed (qui devrait se solder par un statu quo) mais dont les éléments sur la conjoncture, notamment les relations commerciales sino-américaines, et surtout sur le rythme de hausse des taux seront décisifs pour les marchés', commentent ce matin les analystes d'Invest Securities.

Cette réunion du FOMC de la banque centrale américaine se soldera par un simple communiqué, sans conférence de presse ni mise à jour des prévisions macroéconomiques. Mais l'éventuelle évolution des termes utilisés par la Fed pour évoquer la conjoncture sera comme d'habitude suivie de près.

Selon les analystes de Saxo Banque, 'l'enjeu de la réunion de la Fed n'est pas de savoir si elle va augmenter son taux directeur ce soir, puisque ce n'est pas ce qui est prévu par le consensus, mais bien d'avoir confirmation du rythme d'appréciation des taux en 2019'.

Les spécialistes misent, comme nombre de leurs confrères, sur un nouveau 'tour de vis' des taux courts lors du FOMC de décembre, le dernier de 2018, puis trois autres en 2019.

Cependant, Aurel BGC souligne que la majorité acquise par le Parti démocrate au Congrès retire à l'administration républicaine Trump les coudées franches budgétaires dont elle jouissait jusqu'alors.

'L'absence de nouvelles baisses d'impôts massives et les probables compromis sur les dépenses publiques promises par la Maison blanche limiteront le risque de surchauffe de l'économie, et les besoins de financement du Trésor américain. Le rythme de remontée des taux du Fed pourrait être aussi nettement plus limité en 2019 avec une politique budgétaire plus neutre', pronostiquent les spécialistes. A suivre.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.