TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,16%
  • 5.513,00 Pts

NASDAQ 100

  • -0,07%
  • 7.723,02 Pts

DOW JONES

  • +0,03%
  • 26.727,54 Pts

EUR/USD

  • -0,15%
  • 1,1380

FTSE 100

  • -0,09%
  • 7.409,74 Pts

Or

  • +1,71%
  • 1.429,55
  • CAC 40
  • 5.513,00 Pts
  • -0,16%
CAP GEMINI 111,20€ +7,23%
ACCOR 37,24€ +1,31%
DASSAULT SYST. 140,35€ +1,04%
CARREFOUR 16,43€ -3,58%
CREDIT AGRICOLE 10,17€ -1,60%
MICHELIN 111,50€ -1,59%

Devises: la décélération de la zone euro se confirme

Cercle Finance | 14 déc., 2018 12:47

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne était pénalisée par un indice d'activité défavorable. Pour l'heure, l'euro perdait 0,48% à 1,1301 dollar, une tendance qui vaut également contre le yen. Le recul face au franc suisse est plus modéré (- 0,24%), quand l'euro grappille 0,10% contre le sterling.

Que retenir de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) de la veille ? 'Pas de surprise ni dans le communiqué de la BCE ni dans les déclarations de son président. Les taux directeurs sont restés inchangés et ils le resteront au moins jusqu'à l'été prochain. Les achats nets de titres s'interrompront bien à la fin de l'année et il a été réaffirmé que le produit des titres en portefeuille qui arriveront à échéance sera réinvestis pendant une longue période', commente ce matin un spécialiste parisien.

'Vu les conditions de marché actuelles, il est évident que le ton 'dovish' de Mario Draghi a suscité un réel soulagement de la part des investisseurs. Ces derniers ont maintenant les yeux tournés vers la Fed qui doit se réunir en début de semaine prochaine et, a priori, décider d'une hausse des taux avant de marquer une pause', indiquent les analystes de Saxo Banque.

Mais ce matin, l'institut Markit a dévoilé que la version préliminaire (flash) de son indice d'activité Composite de l'activité globale dans la zone euro était revenu à 51,3 points en décembre, après 52,7 en novembre, et contre une attente du marché de 52,8 points. Dans les services, la décrue continue et le sous-indice a atteint son plus bas niveau en 49 mois, alors que celui pour la production manufacturière remonte légèrement.

Il s'agit de 'la plus faible expansion de la zone euro depuis plus de quatre ans en décembre, tendance reflétant une croissance quasi-nulle des nouvelles affaires, associée à un repli du taux de création d'emplois à un creux de deux ans et à une détérioration de la confiance des entreprises au cours du mois', commente l'institut, ce que le mouvement français des 'gilets jaunes' n'a rien arrangé.

'L'année 2018 s'achève sur une note décevante dans la zone euro', commente l'économiste principal d'IHS Markit, Chris Williamson. Outre les 'gilets jaunes', il évoque 'une tendance sous-jacente de plus en plus manifeste au tassement de la croissance économique dans l'ensemble de la région'.

Selon Capital Economics, 'la baisse enregistrée par le PMI Composite de la zone euro en décembre est presque intégralement imputable à la forte diminution de l'indice en France, ce qui suggère peut-être que les manifestations des 'gilets jaunes' engendrent de sérieuses conséquences économiques'.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.