TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,33%
  • 4.220,96 Pts

NASDAQ 100

  • +0,94%
  • 7.556,33 Pts

DOW JONES

  • +0,90%
  • 21.131,62 Pts

EUR/USD

  • -0,98%
  • 1,0835

FTSE 100

  • +0,47%
  • 5.480,22 Pts

Or

  • -0,39%
  • 1.588,05
  • CAC 40
  • 4.220,96 Pts
  • +0,33%
PEUGEOT 11,86€ +4,26%
BOUYGUES 25,35€ +4,02%
PUBLICIS GROUPE 26,06€ +3,45%
DASSAULT SYST. 125,70€ -5,10%
CAP GEMINI 70,30€ -4,51%
ACCOR 23,00€ -4,05%

Devises: le Dollar en net repli, la FED réitère son No Limit

Cercle Finance | 26 mars, 2020 19:57

(CercleFinance.com) - La BCE annonce ce matin l'abolition de la règle des '33%' qui limitait sa capacité d'achat d'une tranche obligataire souveraine: cela ne déstabilise pas l'Euro qui demeure stable face aux autres devises: une telle annonce était certainement attendue.

En revanche, le Dollar décroche sévèrement contre toutes devises alors que le nombre de décès à New York vient de passer la barre des 1.000.

Le billet vert chute de -1,4% face à l'Euro à 1,1035, de -1,7% face au Yen à 1,0935 et même de -2,2% face à la Livre à 1,2140.

La FED assure ne pas être à court de munitions monétaires et rappelle que ses capacités d'action ('QE') sont 'no limit'.

Le doublement de son bilan (à 50% du PIB US) sera acté début avril: la FED rappelle qu'il n'y a pas de limite théorique à sa capacité d'achat.

Elle prévoit un redémarrage de l'économie américaine au 2ème semestre 2020.

Le chiffre le plus attendu du jour, c'était celui publié à 13H30 par le Département américain du Travail: il a enregistré +3.283.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, à comparer à 282.000 la semaine précédente (281.000 en estimation initiale et 220.000 la semaine précédente).

La précédente hausse la plus spectaculaire remontait à la crise de 2008 avec -700.000 en une semaine après la faillite de Lehman, où l'économie s'était également arrêtée... mais le niveau de chômage s'avère sans aucune mesure cette fois, et ce pourrait être bien pire après révision car toutes les demandes n'ont pu être enregistrées par des services fédéraux en sous-effectifs.

Sans surprise, le chiffre définitif de la croissance du PIB américain ressort à 2,1% en rythme annuel au quatrième trimestre 2019, selon la troisième estimation du Département du Commerce.

La croissance économique s'est ainsi maintenue par rapport au taux de 2,1% du trimestre précédent, soutenue par les dépenses de consommation des ménages, les dépenses des administrations, l'investissement fixe résidentiel et les exportations.

Les estimations concernant le 2ème trimestre 2020 vont entre -14 et -20% selon divers économistes de brokers américains.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador