TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,43%
  • 5.470,50 Pts

NASDAQ 100

  • -0,13%
  • 7.521,25 Pts

DOW JONES

  • -0,56%
  • 26.594,44 Pts

EUR/USD

  • +0,26%
  • 1,1777

FTSE 100

  • -0,45%
  • 7.456,56 Pts

Or

  • -0,73%
  • 1.198,75
  • CAC 40
  • 5.468,65 Pts
  • -0,46%
TECHNIPFMC RG 26,66€ +1,14%
TOTAL 55,50€ +1,09%
VIVENDI 22,26€ +0,91%
VALEO 39,94€ -2,47%
SAINT GOBAIN 37,77€ -2,04%
VINCI 81,56€ -1,73%

Devises: les banques centrales monopolisent l'attention

| |
Cercle Finance | 13 juin, 2018 13:04

(CercleFinance.com) - Mercredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne progressait peu alors que les grandes banques centrales se réuniront cette semaine, à commencer par la Fed. Ce midi, l'euro grappillait 0,14% à 1,1764 dollar, suivant des tendances proches contre le yen et le franc suisse. La principale devise du Vieux Continent prend en revanche 0,40% contre le sterling alors que le Brexit place le gouvernement britannique dans une situation difficile.

Le dynamisme de l'économie américaine devrait encore prendre la vitesse au 2e trimestre et hier, l'indice des prix à la consommation pour le mois de mai est passé de 2,5 à 2,8% sur un an une progression plus rapide que prévu.

Dans ce contexte, le 'tour de vis' supplémentaire que la Fed devrait annoncer ce soir, de l'avis général, n'inquiète pas les investisseurs. Même si les prévisions conjoncturelles de la banque centrale et les propos du président Powell pendant la conférence de presse seront suivis de près.

'Les investisseurs se concentrent sur la façon dont la banque centrale américaine caractérise sa politique monétaire alors que les taux reviennent à des niveaux plus normaux, tout en recherchant des indices (afin de déterminer) si la Fed allait augmenter ses taux trois ou quatre fois cette année', commente-t-on chez Saxo Banque.

Ce sera demain au tour de la BCE de se livrer à ce même exercice. L'établissement émetteur de l'Eurozone sera très attendu sur sa politique de rachat d'actifs obligataires, alors que la situation politique italienne demeure instable et que les indicateurs conjoncturels plaident presque tous pour un ralentissement de la zone euro.

Le comité de politique monétaire de la Banque du Japon se terminera pour sa part le 15 juin.

Dans ce contexte, les annonces politiques (G7 de ce week-end, nouvelles menaces protectionnistes et rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un) passent au second plan.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.