TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -1,69%
  • 4.967,69 Pts

NASDAQ 100

  • -0,32%
  • 7.118,67 Pts

DOW JONES

  • -0,50%
  • 25.191,43 Pts

EUR/USD

  • -0,00%
  • 1,1473

FTSE 100

  • -1,24%
  • 6.955,21 Pts

Or

  • +1,04%
  • 1.235,60
  • CAC 40
  • 4.967,69 Pts
  • -1,69%
ESSILOR INTL 119,50€ +2,80%
PEUGEOT 20,03€ +1,42%
VALEO 30,35€ +0,60%
ATOS 70,00€ -22,22%
CAP GEMINI 96,74€ -5,85%
DASSAULT SYST. 108,60€ -5,57%

Devises: l'euro reste sous les 1,15 dollar

| |
Cercle Finance | 10 oct., 2018 12:24

(CercleFinance.com) - Marché: le risque pèse toujours sur l'euro

Mercredi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne restait sans tendance face à sa contrepartie américaine, en restant neutre à 1,1494 dollar, tout en suivant des tendances aussi peu marquées face aux autres grandes devises. Les 1,26 dollar touchés en début d'année restent cependant à bonne distance.

Les opérateurs de changes digèrent les dernières annonces macroéconomiques, qu'il s'agisse des risques que la 'guerre commerciale' américano-chinoise fait bel et bien peser sur la croissance mondiale, sur laquelle le FMI a d'ailleurs réduit ses prévisions, que de la perspective de voir la Fed continuer à durcir sa politique monétaire, ou le Brexit et le budget du gouvernement populiste italien, sinon des signes de ralentissement conjoncturel en Chine.

'Si après les discussions qui vont avoir lieu au cours des prochaines semaines entre Rome et Bruxelles (elles devraient se terminer avant la fin novembre)', commentent les spécialistes de la Banque Postale AM, 'le budget est considéré comme non-conforme, la Commission aura le choix entre sanctionner le ' contrevenant ' au tire du non-respect du volet préventif du Pacte de stabilité et de croissance ou d'ouvrir une procédure pour déficit excessif', expliquent les spécialistes.

'En l'espace de quelques semaines, le panorama économique s'est fortement dégradé et, jusqu'à présent, les actions des gouvernements, notamment en Chine, n'ont pas permis de rassurer les opérateurs. Une spirale négative semble se mettre en place : les taux longs italiens continuent de monter, même si le risque de contagion est limité, mais ce sont surtout les taux américains qui conduisent à une forte aversion au risque', commentent globalement les analystes de Saxo Banque.

Et Saxo Banque de rapporter : 'Dans les salles de marché se répand la rumeur selon laquelle la Maison Blanche pourrait accuser la Chine de manipuler sa devise à l'occasion de la prochaine publication du rapport bisannuel du Trésor américain sur les pratiques en matière de changes. Il s'agirait d'une nouvelle relance de la guerre commerciale avant les élections de mi-mandat outre-Atlantique'.

Dans ce contexte, les rares statistiques passent au second plan.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.