TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,84%
  • 5.007,14 Pts

NASDAQ 100

  • +0,61%
  • 10.341,89 Pts

DOW JONES

  • +0,36%
  • 25.827,36 Pts

EUR/USD

  • -0,06%
  • 1,1243

FTSE 100

  • -1,33%
  • 6.157,30 Pts

Or

  • +0,16%
  • 1.774,65
  • CAC 40
  • 5.007,14 Pts
  • -0,84%
ESSILOR INTL 118,30€ +1,15%
TELEPERFORMANCE 228,50€ +0,93%
STMICROELECTRONICS 24,23€ +0,92%
L'OREAL 289,60€ -2,39%
PEUGEOT 14,29€ -2,29%
CARREFOUR 13,56€ -2,13%

Europe: Bourses hésitantes avant des chiffres américains

Cercle Finance | 14 févr., 2020 11:28

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes végètent près de leurs équilibres (stabilité à Londres, +0,2% à Francfort, -0,2% à Paris), avant la parution en début d'après-midi des ventes au détail et de la production industrielle américaines pour le mois de janvier.

'Les investisseurs seront essentiellement sensibles aux dépenses de consommation des ménages. Après leur tassement intervenu fin 2019, un rebond des ventes en ce début d'année serait positif', estime Aurel BGC, qui en attend une hausse de 0,4%.

'L'incertitude est plus importante sur la production industrielle. Elle souffrira du recul de la production du secteur des utilities, essentiellement pour des raisons météorologiques', poursuit le bureau d'études, qui craint en outre un 'effet Boeing'.

En attendant, on notera que le PIB a augmenté de 0,1% dans la zone euro et dans l'UE au quatrième trimestre 2019 par rapport au trimestre précédent, selon l'estimation rapide d'Eurostat, après des croissances de 0,3% dans les deux cas au troisième.

Par ailleurs, le PIB de l'Allemagne a stagné au dernier trimestre 2019, alors que les économistes espéraient une progression de 0,1% en moyenne, atonie qui intervient après une remontée de 0,2% au troisième trimestre.

Du côté des valeurs, Wirecard recule de 0,8% à Francfort, après l'annonce par le groupe de solutions de paiement de données préliminaires pour 2019, dont un EBITDA ajusté en croissance de 42% à 794 millions d'euros.

AstraZeneca reste à peu près stable (+0,2% à Londres) alors que le laboratoire a déclaré avoir enregistré une année de 'forte' croissance des revenus en 2019, soutenue par le lancement de nouveaux médicaments.

A Paris, les opérateurs accueillent plutôt favorablement les résultats annuels de Renault (+0,6%) et délaissent ceux de Crédit Agricole (-1%), mais acclament ceux d'EDF (+8,3%), marqués par une hausse de 58% du bénéfice net courant.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador