TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,29%
  • 5.372,74 Pts

NASDAQ 100

  • -0,33%
  • 7.707,43 Pts

DOW JONES

  • +0,19%
  • 26.252,24 Pts

EUR/USD

  • -0,08%
  • 1,1071

FTSE 100

  • +0,14%
  • 7.138,43 Pts

Or

  • -0,21%
  • 1.495,50
  • CAC 40
  • 5.375,73 Pts
  • -0,23%
THALES 105,95€ +0,95%
DASSAULT SYST. 128,75€ +0,90%
CAP GEMINI 107,70€ +0,75%
STMICROELECTRONICS 15,81€ -3,36%
TECHNIPFMC RG 21,24€ -2,97%
ARCELORMITTAL REG 12,28€ -1,70%

Interparfums: l'année 2019 commence poussivement

Cercle Finance | 25 avril, 2019 13:37

(CercleFinance.com) - En chute de 9% ce midi, l'action Interparfums comptait, avec Bic, parmi les plus fortes baisses de l'indice de valeurs intermédiaires CAC Mid & Small. Après avoir marqué au début du mois un record à près de 50 euros, le titre revient sous les 43 euros, faisant repasser sa capitalisation sous la barre des deux milliards. Contrairement aux attentes, l'année 2019 commence poussivement.

INTERPARFUMS
40,000
  • -0,37%-0,15
  • Max: 40,45
  • Min: 39,40
  • Volume: -
  • MM 200 : -
15:28 23/08/19

Petit retour en arrière : après 422 millions en 2017, l'année 2018 s'est terminée pour Interparfums sur un CA de 455,3 millions d'euros dont la hausse (8%, en données publiées) a sensiblement dépassé les attentes, grâce notamment à une bonne fin d'année. D'ailleurs le 15 janvier, soit deux semaines avant que le CA 2018 ne soit dévoilé, le groupe avait (une dernière fois) relevé sa prévision d'environ 430 millions à environ 450 millions.

Quid de 2019 ? Le 13 novembre, Interparfums fournissait une première estimation : entre 460 et 470 millions d'euros de ventes. Dès le 15 janvier, elle était relevée à 470 millions, puis à 480 millions le 4 mars, l'occasion de la présentation des comptes annuels. Autant dire que ces six derniers mois, la direction n'a cessé de tirer le consensus vers le haut.

Le 29 janvier, le PDG Philippe Benacin ne déclarait-il pas : 'L'année 2018 a été essentiellement consacrée à la préparation de lancements majeurs pour 2019 et 2020', et encore : 'le premier trimestre 2019 sera concentré sur la ligne Montblanc Explorer et devrait permettre à la marque d'amorcer une nouvelle phase dan son développement' ? De quoi inciter à l'optimisme quant à l'accélération de la croissance. D'ailleurs en date d'hier, le consensus anticipait, pour 2019, un chiffre d'affaires annuel supérieur aux attentes du groupe, à près de 494 millions d'euros.

Puis les ventes du 1er trimestre 2019 sont tombées ce matin. A 126,6 millions, elles progressent de 4% en données publiées mais sans tenir compte de l'effet de changes positif pour ce groupe très 'dollarisé', la hausse devient symbolique : + 0,3%, après + 11% en 2018.

Que s'est-il passé ? Certes, en données publiées, Jimmy Choo décolle de 36% à 26,7 millions. Montblanc, la première licence, prend près de 20% sur la période et grimpe à 40,7 millions, mais le marché attendait mieux. Et nombre d'autres licences (Coach, Lanvin, Van Cleef & Arpels) plient de plus de 10%, et Rochas de 6%.

Les analystes d'Oddo BHF expliquent que Montblanc a déçu malgré le lancement de la ligne Explorer. 'L'un des enjeux de momentum 2019 est la cannibalisation des autres lignes de Montblanc par Explorer : nous avons retenu un scenario de faible impact, mais Explorer n'a pas suffi à compenser les autres lignes ou Montblanc Legend', explique une note, qui ajoute que 'le 1er trimestre reflète aussi un marché du parfum toujours encombré'.

Oddo BHF redoute qu'Interparfums ait du mal à battre le consensus comme il le fait traditionnellement, sinon une révision en baisse des attentes. Ce qui incite le bureau d'études à renoncer pour l'instant à son conseil d'achat sur le dossier.

EG

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.