TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,46%
  • 5.422,55 Pts

NASDAQ 100

  • -0,19%
  • 7.390,13 Pts

DOW JONES

  • +0,32%
  • 25.199,29 Pts

EUR/USD

  • -0,46%
  • 1,1592

FTSE 100

  • +0,13%
  • 7.686,18 Pts

Or

  • -0,49%
  • 1.217,40
  • CAC 40
  • 5.423,45 Pts
  • -0,44%
CARREFOUR 13,50€ +1,31%
SODEXO 92,40€ +0,65%
L'OREAL 211,10€ +0,48%
PUBLICIS GROUPE 54,28€ -6,90%
ARCELORMITTAL REG 25,96€ -2,00%
TECHNIPFMC RG 25,96€ -1,85%

Kaufman & Broad: les semestriels balaient les doutes

| |
Cercle Finance | 12 jui, 2018 13:16

(CercleFinance.com) - Près de 10% de hausse : la Bourse de Paris est manifestement emballée par les comptes intermédiaires très bien orientés, assortis de prévisions rehaussées, que le promoteur immobilier Kaufman & Broad a dévoilé hier soir. Un signal positif alors que les semestriels vont bientôt 'tomber' en masse.

Bien sûr, Kaufman & Broad est aidé par le décalage de ses dates d'exercice : en clôturant ses comptes annuels fin novembre, et donc ses semestriels fin mai, il est en mesure de 'sortir' ses résultats un peu avant les autres.

Mais cela n'enlève rien à la qualité de la publication : avec un chiffre d'affaires en hausse de près d'un quart et un résultat net part du groupe pratiquement doublé, le groupe signe un excellent semestre. Certes, en volume, ses réservations de logements augmentent toujours à peine, mais elles prennent plus de 10% en valeur. Et l'immobilier commercial joue utilement son rôle de diversification.

A noter : le montant du carnet de commandes (appelé le 'backlog') de Kaufman & Broad continue de grimper. En séquence, il est passé de 1,6 milliard d'euros au S1 2017 à 1,85 milliard fin novembre dernier pour atteindre 2,09 milliards d'euros à fin mai 2018. Malgré les craintes quant aux conséquences de la nouvelle 'loi logement', la redéfinition du dispositif 'Pinel' et du PTZ, ou encore les médiocres statistiques de la construction récemment parues, Kaufman & Broad passe outre : non seulement son activité récente donne toute satisfaction, mais sa visibilité augmente encore.

Confiante, la direction a d'ailleurs relevé sa prévision de croissance pour l'exercice 2018 : alors qu'elle était déjà copieuse (entre 8 et 10%), elle s'annonce désormais au-delà de 10%. Enfin, la prévision de marge opérationnelle ajustée, à 'environ 9%', est conservatrice par rapport à celle de 2017 (9,1%) comme à celle du premier semestre (10%). Une bonne surprise n'est donc pas à exclure.

Autre élément important pour les actionnaires des promoteurs : le coupon, souvent élevé dans le secteur. Kaufman & Broad avait relevé de plus de 10% celui payé récemment (en notant que les actionnaires ont choisi, à hauteur des deux tiers environ, le paiement en actions) au titre de 2017, à 2,10 euros par action.

Le PDG Nordine Hachemi vient de rappeler que 'conformément à notre politique de dividende, ce dernier augmentera au moins dans les mêmes proportions'. Ce qui devrait garantir au titre un appréciable rendement supérieur à 5%.

Certes, l'action Kaufman & Broad n'a pas encore renoué avec son sommet annuel de 45,30 euros. Mais après être tombée ces derniers jours sous les 40 euros, la voilà remontée à 90 centimes de ce récent sommet.

A suivre dans le secteur : AST Groupe publiera ses ventes semestrielles le 24 juillet. Le lendemain, 25 juillet, Nexity dévoilera ses semestriels, et Capelli ses ventes du 1er trimestre 2018/2019.

Le 27 juillet, on guettera le CA des Nouveaux Constructeurs (LNC), et le 6 août celui de Maisons France Confort.

Le groupe Bouygues, qui donne - entre autres - dans la promotion, ne se livrera pas à l'exercice avant le 30 août. Puis courant septembre, Realites publiera ses ventes semestrielles.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.