TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -1,69%
  • 4.967,69 Pts

NASDAQ 100

  • -0,32%
  • 7.118,67 Pts

DOW JONES

  • -0,50%
  • 25.191,43 Pts

EUR/USD

  • -0,04%
  • 1,1469

FTSE 100

  • -1,24%
  • 6.955,21 Pts

Or

  • +1,04%
  • 1.235,60
  • CAC 40
  • 4.967,69 Pts
  • -1,69%
ESSILOR INTL 119,50€ +2,80%
PEUGEOT 20,03€ +1,42%
VALEO 30,35€ +0,60%
ATOS 70,00€ -22,22%
CAP GEMINI 96,74€ -5,85%
DASSAULT SYST. 108,60€ -5,57%

Paris: pas de rachats à bon compte, 6ème repli à Wall-Street

| |
Cercle Finance | 11 oct, 2018 19:51

(CercleFinance.com) - Paris (-1,92% à 5.106) clôture pratiquement au plus bas du jour et du mois d'octobre, plombé en fin de journée par la lourdeur de Wall Street qui a tenté de rebondir au cours de la 1ère demi-heure avant que les indices US ne retombent encore plus franchement le rouge: à la mi-séance, le rouge continue de dominer avec -0,8% sur le Dow Jones et le S&P500, puis -0,2% sur le Nasdaq.

L'Euro-Stoxx50 affiche -1,8% à 3.209 (Milan lâche -1,92% tandis que les taux italiens se retendent de +9Pts vers 3,60%, ce n'est pas bon). Hors zone Euro, Londres chute encore, de -1,94%.

La journée avait débuté de la pire des manières avec un plongeon de -4% à Tokyo (-3,9% au final) et un mini-krach de -5,2% à Shanghai, qui clôture au plus bas depuis 4 ans.

'Le Dow et le S&P ont tous deux essuyé leur pire séance en plus de six mois, alors que les investisseurs jaugeaient la hausse des taux d'intérêt et la débâcle continue des actions technologiques', soulignait mercredi soir Wells Fargo Advisors.

Les rachats à bon compte, après -5,5% de repli en une semaine, et -9% sur les récents sommets pour le Nasdaq, tardent à se matérialiser.

Autre signe de nervosité des marchés, l'indice de volatilité du CBOE (VIX) a atteint son niveau le plus élevé depuis avril (+44% à 23) et il reste au voisinage des 23 ce soir.

Les chiffres de l'inflation rassurent un peu outre Atlantique: l'indice des prix à la consommation (CPI) ne progresse que de +0,1% en rythme séquentiel le mois dernier, une variation inférieure à ce qu'anticipaient en moyenne les économistes (+0,2%).

L'inflation 'core' est aussi ressortie à +0,1% en septembre, un chiffre là aussi sous un consensus de +0,2%. En rythme annuel, l'indice des prix a augmenté de 2,3% en données brutes et de 2,2% hors éléments volatils le mois dernier (contre des consensus respectifs de 2,4% et 2,3%).

L'Euro se ressaisit de +0,5% vers 1,1580/$ et le Brent corrige de -1% vers 81,75$.

Par ailleurs, l'or qui ne 'faisait rien' depuis le début de la semaine, malgré la correction des marchés s'est mis à décoller à la mi-journée et finit en hausse de +2,5% vers 1.224$/Oz.

Du côté des valeurs, AXA chute de -3,5% mais c'est le repli de -3,4% de Total qui a pesé le plus lourd sur la tendance.

Par ailleurs, la débâcle se poursuit sur Kering (-2,4%) et Hermès (-1,5%).

Faurecia publie des ventes de 4.014 millions d'euros au troisième trimestre 2018, soit une hausse de 8,3% hors incidence négative des taux de change, supérieure de 920 points de base à l'évolution de la production automobile mondiale.

Total annonce qu'à l'issue de la période d'option du paiement du premier acompte de dividende 2018 en actions, 18.783.197 actions nouvelles seront émises, représentant 0,70% du capital du groupe énergétique.

Suite à l'annonce du 12 juillet, TF1 et Lagardère indiquent avoir finalisé l'acquisition de 100% des titres de Doctissimo par le groupe de télévision, lui permettant de renforcer ses positions sur la cible féminine et sur les verticales santé-bien-être.

Renault (-0,7%) a annoncé la signature de trois nouveaux accords avec des acteurs de l'énergie en Europe, à savoir EDF, Total et Enel, dans le cadre de sa stratégie pour développer un écosystème électrique intelligent en faveur du déploiement de la mobilité électrique.

L'ex-Eurotunnel indique ce matin que le trafic de navettes camions et de voitures de tourisme passé par le tunnel sous la Manche est resté inchangé au mois de septembre. Même si, sur neuf mois, il progresse de respectivement 3% et 2%.

Thales a indiqué ce matin que la finalisation de sa fusion avec Gemalto prendra un peu plus de temps que prévu en raison des exigences de certaines autorités de la concurrence.

En réponse aux informations de presse, Natixis 'confirme son intérêt' pour Ingenico (+7,5%), acteur de la monétique avec lequel le groupe bancaire est en 'discussions préliminaires'.

Invest Securities relève son opinion sur Ingenico de 'neutre' à 'achat', alors que son objectif de cours de 74 euros, qui n'intègre pas d'intérêt spéculatif, fait ressortir un potentiel de +18% sur le titre du fournisseur de solutions de paiement.

Oddo BHF maintient son conseil d'achat sur l'action du géant du luxe LVMH (-1,4%), dont les ventes trimestrielles ont été sanctionnées hier en Bourse par une baisse du titre de 7,1%. 'Pas de surprise', indique une note, qui ajuste l'objectif de cours de 315 à 310 euros dans le sillage des prévisions de bénéfices par action.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.