TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,40%
  • 5.340,45 Pts

NASDAQ 100

  • -0,09%
  • 6.308,61 Pts

DOW JONES

  • +0,31%
  • 23.430,33 Pts

EUR/USD

  • +0,09%
  • 1,1746

FTSE 100

  • +0,12%
  • 7.389,46 Pts

Or

  • +0,66%
  • 1.292,35
  • CAC 40
  • 5.340,45 Pts
  • +0,40%
RENAULT 86,79€ +2,14%
KERING 392,10€ +1,62%
SAINT GOBAIN 48,57€ +1,55%
TECHNIPFMC RG 22,55€ -0,84%
AXA 24,97€ -0,68%
SOCIETE GENERALE 43,05€ -0,55%

Paris:toujours poussé vers le haut par l'effet '4 sorcières'

| |
Cercle Finance | 14 sep, 2017 19:11

(CercleFinance.com) - Le CAC40 a fini -après 6 heures de, valse hésitation- par opter pour le '+' (+0,15% à 5.225) mais il n'y a rien de très solide pour justifier cette hausse... et surtout pas le volumes qui demeurent 'minuscules' (nous sommes à la veille des '4 sorcières') avec 2,1MdsE échangés à 17H29 et 3,1MdsE à 17H35.

Petit rappel, le CAC40 gagne +100Pts depuis le 30 juin, soit +2% mais en perd environ 40 par rapport au 16 juin, précédente journée des '4 sorcières'.

D'ailleurs, l'E-Stoxx50 ne fait rien (+0,1% à 3.526... grâce à Paris) alors que le DAX recule de -0,1%... et Londres chute de -1,1%.

Wall Street qui avait ouvert quasi inchangé (-0,1% à -0,2%) après une série de records de clôture évolue en ordre dispersé: le Dow Jones effectue un cavalier seul à la hausse avec un gain de +0,25% à 22.212 (contre 22.179 le 8 août).

Peut-être un score symbolique de 22.222Pts figure t'il parmi les objectifs des as de la programmation algorithmique.

Le S&P500 ne fait rien : il s'effrite de -0,05% et n'améliore pas son record de la veille inscrit à 2.498, les 2.500 attendront peut-être demain (depuis le 16 juin dernier, il engrange +64Pts), le Nasdaq se replie en solo de -0,3% à 6.440, après avoir égalé son record absolu la veille, à 6.460Pts (depuis le 16 juin, il engrange +5%, exactement, et un peu plus de 5% depuis le 1er juillet).

Concernant les indicateurs, les chiffres hebdomadaires du chômage américain connaissent une embellie (-14.000 à 284.000), l'inflation a bondi de +0,4% par rapport au mois de juillet le rythme annuel s'accélère, de +1,7% vers +1,9% (une hausse de taux apparaît de nouveau plausible en décembre).

Seront par ailleurs publiés demain, toujours outre-Atlantique, les indices Empire State et de confiance des consommateurs du Michigan pour septembre, ainsi que les ventes de détail et la production industrielle pour août.

En attendant, l'euro s'effrite de -0,1% face au dollar à 1,1875, et c'est la Livre qui impressionne avec un gain de +1,2% face au $ (la BoE indique qu'elle devrait relever ses taux lors de sa prochaine réunion: 'un resserrement monétaire doit être envisagé').

Enfin, au chapitre microéconomique, le titre Soitec, indiscutable leader du SBF 120, bondit de 10,3% (au-delà de 50E) consécutivement à l'annonce hier soir du lancement d'une première ligne de production de plaques de silicium haute performance électrique dans une usine à Singapour.

A l'autre bout du palmarès, Carrefour est lanterne rouge du CAC40 avec -1,1%, Hermès plombe le SBF-120 et perd -2,5%: Hermès a certes publié des comptes semestriels en hausse, mais a déçu sur le plan du bénéfice net. 'Nous estimons que la très forte prime d'Hermès par rapport au reste du secteur (entre + 55% et + 75% selon les multiples retenus) pourrait être amenée à se réduire', a en outre commenté Aurel BGC dans une note.

A noter en marge des marchés 'administrés', un krach du Bitcoin sur les plateformes chinoises (jusqu'à -35% ce midi) et un repli de -10% sur les plateformes occidentales: les autorités chinoises multiplient les avertissements qui préfigurent une interdiction pure et simple de négocier du Bitcoin en Chine (la 2ème principale plateforme du pays -BTC China- vient d'annoncer qu'elle jette l'éponge et cessera d'assurer les transactions en 'BTC').

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.