TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,55%
  • 5.116,79 Pts

NASDAQ 100

  • -2,23%
  • 7.116,09 Pts

DOW JONES

  • -1,27%
  • 25.379,45 Pts

EUR/USD

  • +0,06%
  • 1,1465

FTSE 100

  • -0,39%
  • 7.026,99 Pts

Or

  • -0,18%
  • 1.224,60
  • CAC 40
  • 5.116,79 Pts
  • -0,55%
CARREFOUR 17,03€ +9,34%
PUBLICIS GROUPE 54,20€ +3,75%
ORANGE 13,95€ +1,12%
STMICROELECTRONICS 14,17€ -5,09%
SAINT GOBAIN 32,36€ -3,56%
KERING 365,90€ -3,28%

Publicis: la croissance au rendez-vous malgré la disruption

| |
Cercle Finance | 08 fév, 2018 13:00
  • 54,200
  • 3,75%1,96
  • Max: 56,50
  • Min: 53,00
  • Volume: -
  • MM 200 : 56,92
17:35 18/10/18

(CercleFinance.com) - Tonitruante : en s'adjugeant 6% ce midi à la Bourse de de Paris, l'action Publicis tient largement la tête d'un indice CAC 40 qui, de surcroît, perd près de 1%. Le groupe publicitaire vient de publier de bons résultats qui semblent battre en brèche la crainte selon laquelle il serait structurellement pénalisé par la concurrence des géants technologiques.

Certes, la manière de faire de la publicité a bien changé et une partie importante des budgets se tourne maintenant vers les supports numériques, ce qui profite à des géants comme Facebook et Google, voire Accenture et Capgemini. La part de marché que s'étaient arrogé les 'publicitaires' classiques, héritières des 'Mad Men' des années 50/60, appartiendrait-elle à l'histoire ancienne ? Nombreux sont les analystes à le redouter et à évoquer, parmi les secteurs frappés par la 'disruption', celui de la publicité.

De plus, il faut bien admettre que l'année 2017 a été marquée par un contexte sectoriel peu emballant, tout spécialement au deuxième semestre. Comment oublier la rafale de publications décevantes et d'avertissements de la part de géants comme WPP, Havas, Dentsu ou encore Interpublic ?

Peut-être en consultant les chiffres de Publicis, qui a consenti, par exemple avec Sapient, un important effort d'investissements et de transformation numérique qui paraît porter ses fruits. Désormais dirigé par Arthur Sadoun, le groupe français qui fut longtemps la chasse gardée de Maurice Lévy... a fait ce qu'il avait prévu depuis un an : sa croissance organique s'est renforcée tout au long de l'année. Après - 1,2% au 1er trimestre (T1) 2017, la croissance à données comparables est revenue au T2 (+ 0,8%), et a ensuite accéléré : + 1,2% au T3 et + 2,2% au T4, grâce notamment au marché américain.

(Un peu) pénalisée par les changes en termes publiés, la marge opérationnelle courante (15,5%) a progressé hors frais de restructuration. Et la direction de Publicis se veut optimiste, ce qui se traduit par la hausse du dividende (+ 8,1% à deux euros) et les prévisions. Pas encore chiffrées, ces dernières présagent une croissance de 2018 supérieure à celle de 2017. De plus, 'la marge devrait continuer à progresser au cours des prochaines années, y compris en 2018', indique la direction.

A suivre sur l'agenda du groupe : la journée investisseurs du 20 mars, lors de laquelle les projections financières devraient être précisées.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.