TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,16%
  • 5.571,56 Pts

NASDAQ 100

  • +0,31%
  • 7.713,49 Pts

DOW JONES

  • -0,18%
  • 26.511,05 Pts

EUR/USD

  • -0,11%
  • 1,1246

FTSE 100

  • +0,27%
  • 7.479,68 Pts

Or

  • +0,03%
  • 1.276,50
  • CAC 40
  • 5.571,56 Pts
  • -0,16%
TECHNIPFMC RG 22,22€ +2,16%
TOTAL 51,26€ +1,91%
SANOFI 73,77€ +1,24%
ARCELORMITTAL REG 20,63€ -1,95%
Unibail-Wfd Unibai 151,95€ -1,75%
SOCIETE GENERALE 28,52€ -1,72%

Publicis: une croissance en butte à 'l'attrition'

Cercle Finance | 07 févr., 2019 17:12

(CercleFinance.com) - Encore une mauvaise passe pour Publicis, dont le titre, lanterne rouge du CAC 40, dévisse de plus de 13% à la Bourse de Paris. Le voilà revenu dans la zone des 47 euros, c'est-à-dire tout en bas de la fourchette dans laquelle il se traite depuis, grosso modo, le début de l'année 2013.

PUBLICIS GROUPE
51,180
  • -0,78%-0,40
  • Max: 51,72
  • Min: 51,00
  • Volume: -
  • MM 200 : 51,85
09:56 23/04/19

Le groupe français souffre des résultats annuels qu'il a dévoilés hier soir. Publicis sait défendre ses marges, mais le sujet d'inquiétude des investisseurs, maintenant que les géants numériques font concurrence aux 'publicitaires' plus traditionnelles, est toujours le même : la croissance.

L'exercice 2017 s'était terminé sur une croissance des ventes à données comparables de 0,8%, avec une accélération au 4e trimestre (T4) : + 2,2%. Puis en 2018, après + 1,6% au T1, patatras : dès le T2, le rouge était de retour (- 2,1% ), avant + 1,3% et T3 et finalement... - 0,3% au T4 (soit + 0,5% hors PHS, qui a été cédé). Soit, sur l'année, une croissance organique quasi-nulle : + 0,1%. Et ce alors que la direction escomptait faire mieux en 2018 qu'en 2017 et que le marché attendait donc mieux...

En cause : 'une attrition plus forte qu'anticipée dans les métiers de la publicité traditionnelle, notamment dans le secteur des biens de consommation aux Etats-Unis', explique Publicis.

Et maintenant ? 'Nous confirmons l'objectif de croissance organique de 4 % en 2020 et l'amélioration du taux de marge opérationnelle de 30 à 50 points de base en 2019 et en 2020', attaque le patron, Arthur Sadoun, au tout début du communiqué de presse.

Mais en page 19, on peut lire ceci : 'nous débutons l'année 2019 avec optimisme, bien que le 1er trimestre devrait être encore contrasté en raison de la prolongation sur les premiers mois de l'année des effets de l'attrition dans le secteur des biens de consommation. Cependant, la montée en puissance des gains significatifs de budgets de la fin d'année 2018, devrait conduire à une amélioration de la croissance organique dès le 2è trimestre', indique Publicis.

Et le groupe indique aussi : 'nous tablons sur une attrition qui pourrait demeurer à un niveau relativement élevé en 2019' et en conséquence, la croissance organique de l'année en cours s'annonce simplement 'supérieure à celle de 2018'. Ce qui rappelle la prévision précédente, qui a mal tourné. Cette 'guidance' peu exigeante rend de plus lointains les 4% visés en 2020. A suivre.

EG

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.