TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +1,02%
  • 6.100,72 Pts

NASDAQ 100

  • +0,53%
  • 9.173,73 Pts

DOW JONES

  • +0,17%
  • 29.348,10 Pts

EUR/USD

  • +0,00%
  • 1,1085

FTSE 100

  • +0,85%
  • 7.674,56 Pts

Or

  • +0,08%
  • 1.556,50
  • CAC 40
  • 6.100,72 Pts
  • +1,02%
AIRBUS GROUP 136,78€ +2,53%
L'OREAL 275,30€ +2,04%
MICHELIN 110,00€ +1,99%
PUBLICIS GROUPE 41,78€ -2,70%
TECHNIPFMC RG 17,82€ -1,44%
Unibail-Wfd Unibai 134,10€ -0,70%

Saint-Gobain: réalise ses cessions à bon prix

Cercle Finance | 02 oct., 2019 11:59

(CercleFinance.com) - Alors qu'à la Bourse de Paris, le CAC 40 a débordé hier en séance la barre des 5.700 points, du jamais vu depuis fin 2007, l'action Saint-Gobain est toujours en retard. Quoiqu'en hausse de plus de 20% depuis le début de l'année, le titre reste, vers 35 euros, à bonne distance des 50 euros dépassés courant 2017. Et pourtant, son profil est en train de changer profondément, et à bon prix.

SAINT GOBAIN
35,365
  • 0,84%0,30
  • Max: 35,67
  • Min: 35,19
  • Volume: -
  • MM 200 : 0,00
17:35 17/01/20

Toujours dirigé par Pierre-André de Chalendar, le spécialiste français des matériaux de construction multiplie les cessions, conformément à l'engagement de 2018 de se défaire d'activités représentant un périmètre de plus de trois milliards d'euros de ventes, et ce d'ici fin 2019. A titre de comparaison, Saint-Gobain a enregistré des facturations proches de 42 milliards l'an dernier.

Reprenons. Lorsque le groupe a présenté ses comptes annuels, le 21 février 2019, il évaluait à 2,4 milliards d'euros de CA les cessions alors annoncées. Le gros morceau : Saint-Gobain Building Distribution Deutschland, une filiale allemande de distribution, avec son CA proche de deux milliards en 2018 pour seulement... 21 millions de résultat d'exploitation. Le prix auquel est intervenu l'opération (soit 335 millions d'euros en valeur d'entreprise) fait ressortir un multiple de 16 fois.

Reprenons les autres cessions annoncées en 2019. En mai, le groupe annonçait la vente de son activité de grains et poudres en carbure de silicium, soit 120 millions d'euros de CA, sans plus de précision. Puis en juin, c'était au tour de la filiale danoise Optimera, soit 120 millions de CA, toujours sans détail.

En juillet, Saint-Gobain faisait part de la cession de sa filiale française Distribution de Matériaux pour les Travaux Publics (DMTP), soit 250 millions de CA l'an passé pour près de 3 millions de résultat d'exploitation. Montant retenu pour l'opération, toujours en valeur d'entreprise : 70 millions, soit un ratio de 23 fois.

Enfin, le 30 septembre, c'était au tour de la filiale sud-coréenne de vitrage pour le bâtiment. Soit 200 millions d'euros environ de CA pour 10 millions de résultat d'exploitation, et un montant (toujours en valeur d'entreprise) de 240 millions, c'est-à-dire un multiple de 24 fois. Puis hier c'était au tour de K par K, soit 130 millions de CA mais sans mention de prix. Ce qui porte le périmètre vendu à un total supérieur à 3,1 milliards d'euros.

A ce jour, Saint-Gobain a donc dépassé son objectif de cessions qui grosso modo ont été vendues selon un ratio de valeur d'entreprise / résultat d'exploitation de l'ordre de 20 fois.

Point intéressant : en approximant la valeur d'entreprise de l'actuel Saint-Gobain aux environs de 32 milliards d'euros et en la rapportant au résultat d'exploitation dégagé en 2018 (soit 3,1 milliards d'euros), on obtient un ratio de l'ordre de 10 fois. Alors même que les activités restantes sont plus rentables que celles dont la vente a été annoncée et/ou finalisée.

EG

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

contador