TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,40%
  • 5.435,14 Pts

NASDAQ 100

  • +0,08%
  • 6.513,94 Pts

DOW JONES

  • +0,25%
  • 24.083,83 Pts

EUR/USD

  • +0,06%
  • 1,2172

FTSE 100

  • -0,03%
  • 7.377,21 Pts

Or

  • -0,12%
  • 1.325,70
  • CAC 40
  • 5.435,14 Pts
  • +0,40%
SAFRAN 93,12€ +2,87%
CARREFOUR 17,04€ +2,87%
PEUGEOT 20,47€ +1,44%
STMICROELECTRONICS 17,91€ -1,46%
ESSILOR INTL 112,25€ -1,01%
KERING 455,10€ -0,72%

Spotify: vers une IPO originale à Wall Street ?

| |
Cercle Finance | 04 janv., 2018 11:02
  • 21,150
  • -0,14%-0,03
  • Max: 21,18
  • Min: 21,03
  • Volume: -
  • MM 200 : 21,34
10:49 26/04/18

(CercleFinance.com) - Selon l'agence de presse Bloomberg, Spotify, le service suédois de streaming musical, serait en train d'organiser son introduction à la Bourse ('Initial Private Offer' ou IPO, en anglais) de New York. Il aurait soumis un dossier 'fin décembre' et sa cotation à Wall Street pourrait intervenir dans le courant du 1er trimestre.

Comptant plus de 60 millions d'abonnés, Spotify est le leader des 'pure players' du streaming musical, indique l'agence de presse. Le groupe n'a ainsi pas besoin de lever d'argent frais et il choisirait en conséquence une procédure d'IPO inhabituelle pour une entreprise de cette taille : la cotation directe, c'est-à-dire sans augmentation de capital, qui donne la possibilité à ceux qui détiennent déjà des titres de les vendre sur le marché.

La cotation directe permet aussi 'd'éviter les frais de souscription ainsi que les restrictions à la vente de titres de la part de leurs détenteurs actuels, et ne dilue pas les participations des dirigeants et des investisseurs', souligne Bloomberg. Mais elle suppose aussi l'absence de prix de référence et une liquidité aléatoire, ce qui peut provoquer des débuts de cotation chaotiques.

Spotify, qui selon Bloomberg a été dernièrement valorisée plus de 15 milliards de dollars, serait la plus importante entreprise à recourir à la cotation directe, un type d'IPO prisé habituellement des PME dans le cadre de montages patrimoniaux, ou par les sociétés foncières.

La concurrence est de plus en plus rude dans le secteur du streaming musical : outre le français Universal Music Group (Vivendi), on peut aussi citer l'intérêt de géants technologiques comme Apple, Amazon et Alphabet (Google).

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.