TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,78%
  • 5.494,17 Pts

NASDAQ 100

  • -0,50%
  • 7.531,07 Pts

DOW JONES

  • +0,32%
  • 26.743,50 Pts

EUR/USD

  • +0,00%
  • 1,1750

FTSE 100

  • +1,67%
  • 7.490,23 Pts

Or

  • +0,38%
  • 1.207,60
  • CAC 40
  • 5.494,17 Pts
  • +0,78%
LVMH 305,85€ +3,33%
ATOS 108,25€ +1,98%
L'OREAL 206,10€ +1,83%
RENAULT 76,33€ -2,13%
PEUGEOT 24,57€ -1,88%
SODEXO 92,18€ -0,97%

Taux: consolidation après NFP mais une 4ème semaine positive

| |
Cercle Finance | 09 mars, 2018 18:44

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires se dégradent légèrement ce vendredi, ils effacent les timides gains de la veille et retrouvent globalement leurs niveaux d'avant la réunion de la BCE.

Les T-Bonds US poursuivent leur repli mais sans intensité avec +3Pts de base à 2,896%.

Les Bunds ont suivi la même trajectoire, passant 0,627% à 0,645%, nos OAT remontent de 0,8710 à 0,8910% (soit une détente du rendement de -2Pts sur la semaine, la 4ème qui finit positivement de façon consécutive).

Le principal indicateur de la semaine n'a guère provoqué de remous: le rapport mensuel sur l'emploi américain aurait recensé +313.000 créations de postes non-agricoles en février (un mois de 28 jours !), soit un plus haut depuis juillet 2016 (alors que le consensus en anticipait seulement 205.000).

A noter également la révision à la hausse de 54.000 créations sur décembre et janvier, et un taux de chômage stable à 4,1% alors que les économistes visaient un recul de 0,1 point.

Last but not least, la rémunération horaire moyenne n'a augmenté que de 0,1% en février, après avoir progressé de 0,3% en janvier, soit +2,6% en rythme annuel, contre +2,8% en janvier: on se souvient de l'émoi provoqué par la hausse des salaires lorsqu'un chiffre proche de +3% était paru fin janvier.

Les investisseurs 'digèrent' également la réunion de la BCE, qu'ils ont bien accueillie et qui renforce l'hypothèse d'un arrêt du 'quantitative easing' au demeurant largement anticipé en septembre prochain. 'Très rapidement, le marché va (s'en détourner) pour regarder du côté des Etats-Unis du fait de la thématique protectionniste qui subsiste, mais qui est, de notre point de vue, exagérée par le marché', estiment pour leur part les équipes de Saxo Banque.

Outre-Manche, la semaine se conclut sur une légère dégradation de +1,5Pts vers 1,4880%.

La consolidation était également au rendez-vous sur les BTP italiens avec +4Pts à 2,024% et dans une moindre mesure les Bonos espagnols avec +2,5Pts à 1,433%.

Enfin, la banque Centrale japonaise a maintenu son biais hyper accommodant, quelques spécialistes croient déceler une imperceptible inflexion sémantique pouvant préfigurer un futur changement de communication: le '10 ans' nippon finit la journée quasi inchangé à 0,005% contre 0,0051% jeudi.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.