TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,91%
  • 4.809,63 Pts

NASDAQ 100

  • -2,56%
  • 6.594,96 Pts

DOW JONES

  • -2,02%
  • 24.100,51 Pts

EUR/USD

  • +0,36%
  • 1,1349

FTSE 100

  • -0,60%
  • 6.803,91 Pts

Or

  • +0,00%
  • 1.239,10
  • CAC 40
  • 4.808,23 Pts
  • -0,94%
VEOLIA ENVIRONN. 18,73€ +1,13%
ENGIE 13,02€ +0,89%
SODEXO 90,90€ +0,51%
TECHNIPFMC RG 17,39€ -5,41%
ATOS 66,90€ -3,32%
SOCIETE GENERALE 29,18€ -2,26%

Wall Street: limite la casse mais plongeon de -5% du pétrole

| |
Cercle Finance | 11 jui, 2018 22:55

(CercleFinance.com) - Les indices US reculent mais limitent largement la casse par rapport aux places européennes qui ont perdu -1,5% en moyenne : le Nasdaq cède -0,55%, le S&P500 lâche -0,7% et le Dow Jones -0,88%.

Wall Street s'en sort bien puisque le mouvement de correction a été initié mardi soir par Donald Trump, lequel appuie de nouvelles mesures de surtaxe (+10%) sur 200Mds$ de produits d'importation chinois à partir de début septembre.

Cela fait craindre une escalade dangereuse dans la guerre commerciale entre Washington et Pékin... et le doute commence à s'insinuer dans les esprits.

Pour achever de plomber le climat boursier, Donald Trump n'en a pas qu'après les excédents chinois: le sommet de l'OTAN à Bruxelles est également très tendu puisque les européens sont accusés de ne pas financer de façon équitable ni suffisante la 'protection' américaine.

Par ailleurs, les anticipations inflationnistes pourraient resurgir si d'autres chiffres alarmants venaient s'ajouter aux prix à la production industrielle (PPI): ils augmentent de +0,3% en séquentiel au mois de juin (par rapport à mai), qu'il s'agisse du taux avec ou hors éléments volatils (nourriture, énergie).

Le taux brut accélère brutalement de +2,7% à +3,4%, ce qui alimente le risque de contamination des prix à la consommation, le taux 'core' s'établit à +2,9%.

L'autre chiffre du jour, c'était la hausse des stocks des grossiste américains qui atteint +0,6% en mai: les entreprises anticipent une hausse de la consommation.

Enfin, la grosse surprise de la fin de séance, c'est le plongeon de -5% du prix du baril de 'WTI' malgré une spectaculaire chute des stocks de pétrole la semaine dernière.

a plus forte baisse hebdomadaire de l'offre de brut aux Etats-Unis n'a pas empêché la baisse des prix du pétrole mercredi, les traders ayant choisi de se concentrer sur les attentes d'une production mondiale plus élevée.

Mercredi, l'AIE a annoncé une baisse de 12,6 millions de barils de pétrole brut américain, au lieu d'une contraction de seulement -4,8 millions de barils attendue.

Le baril de West Texas Intermediate dévisse -4,7% (-3,75$, à 70,4$) sa plus forte baisse depuis le 1er septembre 2015.

C'est ce qui explique la chute de Hess -4%, Noble -3,7%, Newfield -3,4%, Chevron -3,2%, Exxon -1,3% ...

Le Nasdaq a été plombé par American Airlines -8,1%, Applied Materials -3,3%%, Broadcom, Seagate et Micron -2,8%, Nvidia -2,3%, Intel -1,8%, Apple -1,3%.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.