TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +1,22%
  • 4.853,09 Pts

NASDAQ 100

  • +0,75%
  • 6.718,45 Pts

DOW JONES

  • +0,67%
  • 24.370,10 Pts

EUR/USD

  • +0,08%
  • 1,1396

FTSE 100

  • +1,09%
  • 6.909,30 Pts

Or

  • +0,27%
  • 1.294,00
  • CAC 40
  • 4.853,09 Pts
  • +1,22%
TECHNIPFMC RG 20,82€ +3,69%
CARREFOUR 16,58€ +3,50%
VALEO 26,61€ +2,98%
SODEXO 94,64€ -0,57%
L'OREAL 196,50€ -0,13%
SANOFI 73,62€ -0,12%

ACCOR SA : pull back sur le triangle (PUT X702S)

| |
DayByDay | 17 déc, 2018 08:02
accor141220181217075752

Du point de vue graphique, Accor suit une tendance baissière, qui s’est accélérée à la rupture du support majeur à 41,17 EUR, devenu résistance majeure. Après une consolidation dans un triangle symétrique, la pression de la moyenne mobile à 100 jours a provoqué la sortie de la figure. La tendance baissière a donc repris. Le pull back sur 38,70 EUR semble terminé : les prochains soutiens sont à 35,11 EUR puis 33,55 EUR, niveau majeur. Le prix d’entrée optimal pour ce scénario est fixé à 38.65 EUR et l’invalidation est placée à 39.54 EUR. Analyse rédigée le 17/12/2018 à 08:02 (17/12/2018 07:02:25Z) Day By Day - Matthieu Driol - Analyste senior

ACCOR
38,260
  • 1,30%0,49
  • Max: 38,28
  • Min: 37,76
  • Volume: -
  • MM 200 : 42,45
10:31 18/01/19
Short Term Long Term
Trend NEGATIVE BAISSIERE
Support 35,11 33,55
Résistance 38,7 41,17

ACCOR SA : concurrence d’AirBnb et des sites de réservations (PUT X702S)

Accor est sorti par le bas d’un triangle symétrique, renouant avec la tendance baissière des mois précédents. Les prochains soutiens visés sont à 35,11 EUR puis 33,55 EUR, niveau majeur. L’analyse technique fixe un objectif de court terme à 35,11 EUR avec un stop à 39,54 EUR.

Les points faibles de la valeur selon AOF

- Sensibilité des segments « haut et milieu de gamme » à la conjoncture et, en Europe, à l’impact des attentats sur le tourisme ; - Montée en puissance des Online Travel Agency, qui assurent près de 20 % des ventes de chambres et contre lesquelles le groupe a lancé le plan de reconquête « leading digital hospitality » ; - Concurrence d’AirBnb ; - Difficultés en Amérique latine.