TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,61%
  • 4.771,15 Pts

NASDAQ 100

  • +1,05%
  • 6.682,74 Pts

DOW JONES

  • +0,14%
  • 24.423,26 Pts

EUR/USD

  • +0,19%
  • 1,1376

FTSE 100

  • +0,35%
  • 6.745,06 Pts

Or

  • +0,45%
  • 1.246,80
  • CAC 40
  • 4.771,81 Pts
  • +0,62%
STMICROELECTRONICS 11,98€ +2,88%
ARCELORMITTAL REG 19,05€ +2,61%
LVMH 247,60€ +1,79%
AXA 19,02€ -1,76%
Unibail-Wfd Unibai 141,96€ -0,78%
RENAULT 54,92€ -0,65%

AMAZON.COM : risque baissier sous les 1460 USD

| |
DayByDay | 13 avr, 2018 08:32
amazon 20180413083607

Du point de vue graphique, AMAZON a fait l’objet de vifs dégagements depuis le mois dernier et l’inscription d’un plus haut historique à 1617 USD. La reprise technique n’a pas permis aux cours de combler le gap baissier, une résistance s’étant formée à 1460 USD. Le rejet des cours sous cet obstacle correspondant à 38,2% de retracement de la vague de baisse et renforcé par la moyenne mobile à 50 heures plaide pour une nouvelle période de baisse en direction des 1355 USD puis 1280 USD. Le prix d’entrée optimal pour ce scénario est fixé à 1446 USD et l’invalidation est placée à 1483 USD. Analyse rédigée le 13/04/2018 à 08:31 (13/04/2018 06:31:52Z) Day By Day - Jérôme Vinerier - Analyste senior

AMAZON.COM : Dans le viseur du président Trump (PUT N633S)

Géant mondial de la distribution en ligne de produits grand public, AMAZON a récemment fait l’objet de dégagements, alors que le président Trump souhaiterait modifier le régime fiscal du groupe Internet. L’analyse technique fixe un objectif de court terme à 1355 USD avec un stop à 1483 USD.

Les points faibles de la valeur selon AOF

-Son chiffre d’affaires se ventile entre ventes de produits (66,7%) et de services (33,3%) avec pour répartition géographique les Etats-Unis (67,8%), l’Allemagne (9,5%), le Japon (6,7%), le Royaume Uni (6,4%) et autres (9,6%). -En 2017, AMAZON a réalisé un chiffre d'affaires de 178 milliards de dollars, en progression de 31%. Son bénéfice a progressé de 28%, à 3 milliards de dollars. -Le groupe a racheté le distributeur américain Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars. -Le cybermarchand est dans le viseur du président Trump, qui souhaiterait modifier le régime fiscal du groupe Internet.