TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,01%
  • 5.388,61 Pts

NASDAQ 100

  • -0,84%
  • 7.642,98 Pts

DOW JONES

  • -0,41%
  • 26.145,00 Pts

EUR/USD

  • -0,03%
  • 1,1076

FTSE 100

  • +0,31%
  • 7.150,02 Pts

Or

  • -0,21%
  • 1.495,50
  • CAC 40
  • 5.385,08 Pts
  • -0,06%
SAFRAN 130,75€ +1,83%
DASSAULT SYST. 128,95€ +1,06%
THALES 106,05€ +1,05%
STMICROELECTRONICS 15,84€ -3,18%
TECHNIPFMC RG 21,41€ -2,15%
ARCELORMITTAL REG 12,32€ -1,31%

COMPAGNIE DE SAINT GOBAIN SA : le titre reste sous pression

DayByDay | 13 août, 2019 08:04

Du point de vue graphique, Saint Gobain a vu sa tendance se dégrader depuis la fin juillet. L’ouverture d’un important gap baissier, le retour des cours au contact du plus bas de juin et le retournement de la moyenne mobile témoignent de ce changement de rapport de force au profit du courant vendeur. La faiblesse de la reprise suite au test du support à 32 EUR suggère que ce mouvement baissier devrait se prolonger vers 31,10 EUR lors des prochaines séances. Le prix d’entrée optimal pour ce scénario est fixé à 32,90 EUR et l’invalidation est placée à 33,60 EUR. Analyse rédigée le 13/08/2019 à 08:04 (13/08/2019 06:04:13Z) Day By Day - Jérôme Vinerier - Analyste senior

SAINT GOBAIN
32,165
  • 0,33%0,11
  • Max: 32,37
  • Min: 31,89
  • Volume: -
  • MM 200 : 0,00
15:58 23/08/19
Short Term Long Term
Trend NEGATIVE NEUTRE
Support 32 31,1
Résistance 33,5 35,2

COMPAGNIE DE SAINT GOBAIN : la valeur pénalisée par le caractère cyclique de l’activité (Put J821S)

la valeur Saint Gobain souffre du caractère cyclique de son activité, puisque près de 80 % de ses ventes sont réalisées dans le secteur de la construction. Le comportement des cours ces deux dernières semaines a traduit un désengagement des investisseurs. L’analyse technique fixe un objectif de court terme à 31,10 EUR avec un stop à 33,70 EUR.

Les points faibles de la valeur selon AOF

-Caractère cyclique de l'activité, 4/5èmes des ventes étant réalisées dans le secteur de la construction ; -Disparité des marges, entre branches -celles de la distribution étant à peine supérieures à 4%, contre 11 % environ dans les matériaux innovants et les produits pour la construction- et entre zones géographiques -moins de 6 % en Europe occidentale, le double ailleurs ; -Montée des prix des matières premières et impact négatif des changes ; -Capital éclaté, Wendel ayant réduit sa position à 2,5% du capital et 4,5 % des droits de vote), caractérisé par une grande implication des salariés (7,4 %).