TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,98%
  • 5.621,43 Pts

NASDAQ 100

  • +0,16%
  • 7.917,84 Pts

DOW JONES

  • +0,30%
  • 27.252,06 Pts

EUR/USD

  • -0,47%
  • 1,1157

FTSE 100

  • +0,79%
  • 7.574,00 Pts

Or

  • -0,48%
  • 1.417,55
  • CAC 40
  • 5.621,43 Pts
  • +0,98%
ARCELORMITTAL REG 16,01€ +5,25%
PEUGEOT 22,72€ +3,70%
RENAULT 53,05€ +3,43%
PUBLICIS GROUPE 43,98€ -1,06%
VEOLIA ENVIRONN. 22,76€ -0,83%
KERING 523,00€ -0,80%

LEGRAND : pull back sur la résistance à 62,40 EUR (PUT G695S)

DayByDay | 23 mai, 2019 08:21

Du point de vue graphique, Legrand a ouvert un gap baissier majeur après le test de la résistance majeure à 65,82 EUR. Les cours ont ainsi déclenché une première jambe de correction. Une phase de reprise haussière est actuellement en cours : le test de la résistance à 62,40 EUR devrait relancer une nouvelle jambe de baisse en direction du support majeur à 57,96 EUR. Le prix d’entrée optimal pour ce scénario est fixé à 62,39 EUR et l’invalidation est placée à 64,11 EUR. Analyse rédigée le 23/05/2019 à 08:20 (23/05/2019 06:20:40Z) Day By Day - Matthieu Driol - Analyste senior

LEGRAND
64,660
  • 1,00%0,64
  • Max: 64,70
  • Min: 64,02
  • Volume: -
  • MM 200 : 57,72
16:04 23/07/19
Short Term Long Term
Trend NEUTRE NEUTRE
Support 60,68 59,26
Résistance 62,4 63,5

LEGRAND : une marge opérationnelle un peu faible a déçu les investisseurs (PUT G695S)

Après une première jambe de baisse, Legrand effectue une reprise haussière. Celle-ci devrait s’arrêter sur la résistance à 62,40 EUR. Une nouvelle impulsion baissière est attendue. L’analyse technique fixe un objectif de court terme à 58,11 EUR avec un stop à 64,11 EUR.

Les points faibles de la valeur selon AOF

- Absence de visibilité dans un métier sans carnet de commandes ; - Taux d’imposition réel supérieur à celui de ses concurrents, tels Schneider ou Assa Abloy’s mais en voie de diminution avec les réformes fiscales française et américaine ; - Sanction boursière en mai 2019 après la publication des résultats du premier trimestre en raison d’une marge opérationnelle jugée décevante (19,70 % contre une fourchette attendue entre 19,90 et 20 %).