TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,19%
  • 6.753,52 Pts

NASDAQ 100

  • +0,25%
  • 15.598,39 Pts

DOW JONES

  • -0,74%
  • 35.490,69 Pts

EUR/USD

  • -0,01%
  • 1,1604

EURONEXT 100

  • -0,18%
  • 1.333,93 Pts

Or

  • +0,29%
  • 1.736,00
  • CAC 40
  • 6.753,52 Pts
  • -0,19%
SCHNEIDER ELECTRIC 146,28€ +2,41%
MICHELIN 135,40€ +1,88%
ENGIE 12,33€ +1,13%
WORLDLINE 55,00€ -15,93%
ESSILOR INTL 169,92€ -1,58%
HERMES INTL 1.335,00€ -1,07%

Devises: l'E remonte brusquement, le Dollar Index perd 0,5%

Cercle Finance | 23 sept., 2021 20:11

(CercleFinance.com) - Etrange scénario sur le FOREX : la rémunération du Dollar fait un bond de +10Pts en quelques heures (jusque vers 1,41%) contre +6Pts en moyenne en Europe (Bund, OAT, BTP italien) mais c'est la devise qui perd le plus de terrain face à l'Euro (-0,5% vers 1,1750), face à la Livre (-0,85% à 1,3740) et par rapport au Dollar canadien (-1% à 1,2640).

Le billet vert limite la casse face au Franc suisse (-0,35% à 0,923) et il en gagne autant face au Yen (dont le rendement est bloqué à zéro depuis des années) en si hissant vers 110,2.

Le Yen perd logiquement -0,9% face à l'Euro vers 1,2945.

Les annonces de la FED à l'issue de son FOMC mercredi avaient pourtant de quoi doper le Dollar puisque 9 patrons de la FED sur 18 se prononcent pour une hausse de taux en 2022, dès l'arrêt du 'tapering' (entame du second semestre) alors que Jerome Powell avait déclaré qu'il n'y avait pas de lien ni de chronologie entre l'extinction du 'QE' et un resserrement monétaire. Sous-entendu, la FED aura le temps de prendre son temps... mais il semble que ce ne soit plus le cas, à plus forte raison si l'inflation tarde à

Le T-Bond se stabilise ce soir vers 1,4050%, un niveau de rendement plus observé depuis le 14 juillet.

Il est difficile d'attribuer la forte dégradation des T-Bonds aux chiffres publiés dans l'après-midi : l'indice des indicateurs avancés du Conference Board est ressorti en hausse de 0,9% à 117,1 le mois dernier (contre +0,6% attendu) après avoir crû de 0,6% en juin et de 0,8% en juillet, signalant une économie américaine dont la croissance continue d'accélérer.

Mais le tableau n'est pas uniformément bullish puisque la croissance de l'activité du secteur privé aux Etats-Unis ralentit de -1Pt en septembre, à 54,4 selon l'indice PMI composite d'IHS Markit.

En Europe, les investisseurs ont pu prendre connaissance ce matin de l'indice flash composite de l'activité globale en France, calculé par IHS Markit. En repli à 55,1 contre 55,9 en août, il signale la plus faible expansion du secteur privé français depuis avril.

Pour l'Europe, il chute de 59 en août à 56,1 en septembre, mettant ainsi en évidence un nouvel affaiblissement de la croissance de la zone euro par rapport au sommet de quinze ans enregistré en juillet: la principale explication réside dans la pénurie de pièces détachés, notamment de composants électroniques.

La croissance en Espagne est fortement révisée à la baisse, à +1,1% en séquentiel au 3ème trimestre, l'Italie de son côté réduit également son objectif de croissance annuelle à +3%, soit moitié moins que la France.

De tels chiffres expliquent difficilement la surperformance de l'euro face au Dollar depuis mercredi soir... mais l'Euro a retesté un plancher de 1,1685$ (comme le 19 août dernier) et faute d'enfoncer ce support, les 'short' ont commencé à se racheter et le Dollar retrouve ses niveaux du 21 juillet.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador