TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +1,54%
  • 6.385,14 Pts

NASDAQ 100

  • +2,17%
  • 13.393,12 Pts

DOW JONES

  • +1,06%
  • 34.382,13 Pts

EUR/USD

  • +0,00%
  • 1,2146

EURONEXT 100

  • +1,43%
  • 1.237,89 Pts

Or

  • +0,29%
  • 1.736,00
  • CAC 40
  • 6.385,14 Pts
  • +1,54%
SAFRAN 124,54€ +3,82%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD 69,95€ +3,74%
AIRBUS GROUP 99,57€ +3,72%
ARCELORMITTAL REG 26,63€ -0,28%
DANONE 57,55€ -0,26%
SANOFI 86,72€ +0,14%

Taux: stables ou timide embellie, le Canada moins 'colombe'

Cercle Finance | 21 avril, 2021 18:55

(CercleFinance.com) - La séance a de nouveau été pauvre en catalyseurs 'macro' et les arbitrages ont été moins fournis que la veille (la volatilité et la nervosité des indices boursiers retombant de 2 crans).

Les scores de la veille ont été largement reproduits avec des T-Bonds qui ne décalent pas de plus de 0,5Pts de base à 1,5660 (contre 1,471% la veille) et le tableau apparaît très identique sur les bons du Trésor libellés en Euro avec des Bunds quasi stables à -0,2620%, des BTP italiens à 0,75%.

Petite embellie sur nos OAT à -0,019 contre -0,015% et sur les Bonos espagnols à -0,388% (-1,2Pt de base).

La meilleure performance du jour est à mettre à l'actif des 'Gilts' britanniques qui affichent -2,5Pts de moins à 0,74%.

La principale 'actualité' provient du Canada (mais pas de gros mouvement sur le '10 ans' qui glisse imperceptiblement de 1,54% vers 1,535%.

La Banque du Canada a comme prévu maintenu son taux directeur inchangé 0,25% mais elle fait évoluer ses 'guidances' monétaires en même temps que ses prévisions de croissance pour 2021: elles sont révisées à +6,5% (comme aux Etats Unis) contre +4,0% prévu en janvier mais revues à la baisse 2022, de + 4,8% à +3,7%.

Dès la veille, les opérateurs s'attendaient à l'annonce d'une réduction de son 'QE' (programme d'achats d'obligations) de 4Mds à 3Mds de dollars canadiens (2 milliards d'euros) en prévision d'un retour à la normale post-Covid.

Mais l'élément peut-être le plus décisif, c'est le rapprochement de la date d'une future hausse de taux, dès le second semestre de 2022 et non plus au cours de 2023 comme promis lors des dernières réunions, c'est à dire 6 mois avant le délai que tente de tenir la FED.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador