TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,03%
  • 4.569,67 Pts

NASDAQ 100

  • +1,87%
  • 11.350,74 Pts

DOW JONES

  • +0,52%
  • 26.659,11 Pts

EUR/USD

  • +0,15%
  • 1,1688

EURONEXT 100

  • +0,16%
  • 927,95 Pts

Or

  • -1,05%
  • 1.876,85
  • CAC 40
  • 4.569,67 Pts
  • -0,03%
ORANGE 9,60€ +6,10%
WORLDLINE 65,18€ +4,89%
Unibail-Wfd Unibai 34,51€ +2,22%
THALES 56,26€ -2,16%
CARREFOUR 13,32€ -2,02%
VEOLIA ENVIRONN. 15,85€ -1,92%

Wall Street: est passé très près d'un signal de retournement

Cercle Finance | 21 sept., 2020 08:18

(CercleFinance.com) - Wall Street revient de loin : à mi-séance, d'importants supports court terme sur le Nasdaq (-2,6%) et le S&P500 (-1,9%) étaient sérieusement menacés : cela aurait pu déboucher sur un véritable basculement, qui a été empêché in extremis grâce à des rachats ciblés sur les 'titans' de la cote.

Plus de la moitié de ces pertes ont été effacées au cours des deux dernières heures de cotations, dans des volumes considérables liés aux arbitrages de fin de trimestre.

Au final, le Dow Jones ne cède que -0,88%, le S&P500 -1,12% à 3.319, le Nasdaq Composite -1,07% (ce qui lui permet de préserver les 10.800, alors que le Nasdaq-100 avec -1,3% en termine à 10.936 (tout le monde a placé des 'stops' sous 10.900, l'ex-plancher du 11 août et ex-résistance des 13 et 20 juillet).

Le Russel-2000 limite la casse avec -0,38% mais le Dow utilities (services aux collectivités) a décroché de près de -2%: ces actions offrant de bons rendements n'ont pas illustré leur statut de 'défensives'.

Si Wall Street n'avait tenu compte que des indicateurs 'macro', les indices US auraient dû finir en hausse : l'indice composite des indicateurs avancés du Conference Board pour août s'est inscrit en hausse de +1,2% le mois dernier, à 106,5 en août.

L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan grimpe de +4,8Pts à 78,9 points en estimation préliminaire au mois de septembre, bien au-delà du consensus des économistes (hausse de +1%, à 75).

Les facteurs techniques ont été prédominants (de gros ajustements de position sur les actions les plus traitées via des options) mais certains secteurs continuent de pâtir des craintes de reconfinement.

Le secteur des promoteurs immobiliers a vu les leaders chuter de -5% en moyenne, seuls les croisiéristes et hôteliers ont fait pire avec -5,5%.

Le secteur pétrolier finit sur une note contrastée : Marathon Oil a pris +3%, Apache +1,9%, mais Exxon a lâché -1,6% et Occidental -1,9%.

Le Nasdaq a été plombé par Incyte -4%, Qualcomm -3,7%, Apple -3,2%, Western Digital -2,9%, Alphabet -2,4%, AMD -2,1%, Amazon -1,8%...

Quelques progressions sympathiques sur Zoom +6,2%, Tesla +4,4%, Mercadolibre +1,8%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador