TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,76%
  • 5.571,71 Pts

NASDAQ 100

  • -0,48%
  • 7.888,76 Pts

DOW JONES

  • -0,42%
  • 27.219,85 Pts

EUR/USD

  • +0,06%
  • 1,1235

FTSE 100

  • -0,55%
  • 7.535,46 Pts

Or

  • -1,08%
  • 1.400,80
  • CAC 40
  • 5.571,71 Pts
  • -0,76%
HERMES INTL 645,00€ +1,74%
AIRBUS GROUP 131,96€ +0,63%
LEGRAND 64,02€ +0,53%
MICHELIN 105,65€ -3,95%
ARCELORMITTAL REG 15,09€ -3,28%
TOTAL 48,59€ -2,75%

CAC40: figé autour de 5.525, Trump se déchaîne tous azimuts

Cercle Finance | 24 juin, 2019 18:29

(CercleFinance.com) - Le CAC40 a poursuivi sa consolidation à l'horizontal au sein d'un étroit canal jusqu'au coup de cloche final (-0,12% à 5.522). Plus rien n'a bougé à Paris depuis 10H30 ce matin, le marché a été placé sous 'camisole algorithmique' puisque le CAC40 n'est pas ressorti pendant plus de 7 heures d'un étroit corridor 5.515/5.528.

CAC 40
5.571,710
  • -0,76%-42,67
  • Max: 5.621,21
  • Min: 5.567,85
  • Volume: -
  • MM 200 : 5.197,23
18:05 17/07/19

Paris marquait le pas (-0,3%) dès les 1ères minutes de cotations près l'envolée de +3% de la semaine passée, même scénario sur l'Euro-Stoxx50 qui recule de -0,2% vers 3.455 dans le sillage de Francfort (-0,5%) plombé par Daimler ('profit warning' et chute de -3,4% qui affecte tout le secteur auto).

Londres fait cavalier seul à la hausse avec +0,2%, dans le sillage du Dow Jones qui grappille +0,2%. En revanche, le Nasdaq et le S&P500 restent tout juste à l'équilibre.

Wall Street ne s'alarme pas de nouvelles sanctions contre l'Iran brandies par Donald Trump en rétorsion à la destruction d'un drone-espion américain : le but est d'asphyxier complètement le pays sur le plan économique sur la foi d'accusations de terrorisme et même de soutien à Al Qaïda... l'ennemi juré du Chi'isme iranien (Washington avait déjà usé de cette carte contre Saddam Hussein, c'était un mensonge absolu).

Donald Trump, décidément très en verve ce lundi s'en est également pris une fois de plus -et très violemment- à la FED : 'ce sont des enfants bornés, ils auraient dû baisser les taux mercredi dernier', 'ils font n'importe quoi, il cassent la croissance'...).

La croissance semble en effet se fragiliser : la FED de Dallas a publié son baromètre régional du mois de juin, et son indice mensuel plonge à -12,1 alors que le consensus l'attendait à -1, après -5,2 en mai et +2 en avril.

La Réserve fédérale va avoiir l'occasion de répondre, voir de riposter aux accusations de Trump cette semaine. Wall Street s'attend à ce quelle assouplisse encore davantage sa future stratégie cette semaine.

Le sommet du G20 - qui s'ouvrira ce vendredi à Osaka - ne devait pas réserver de bonnes surprises.

Les investisseurs n'attendent en tout cas pas d'annonces majeures à l'issue de la réunion, même si certains stratèges n'écartent pas un rapprochement entre Donald Trump et le président chinois Xi Jinping sur les questions commerciales.

Sur le front des statistiques, l'indice IFO du moral des entreprises allemandes publié ce matin traduit la faiblesse de la conjoncture: l'indice recule pour le troisième mois d'affilée à 97,4 contre 97,9 en mai (services et industrie se dégradent).

Le sous-indices des 'conditions présentes' se redresse à 100,8 (contre 100,2) mais les 'attentes' se dégradent à 94,2 contre 94,5 (consensus).

Le chiffre le plus attendu de la semaine sera publié vendredi: les derniers chiffres de l'inflation en zone euro.

En attendant, du côté des changes, l'euro s'apprécie de +0,2%, à 1,1340 dollars. Le Brent s'effrite de 0,5 et le 'WTI' consolide également autour de 57,1$ sur le NYMEX (-0,6%).

Du côté des valeurs, à l'occasion de la présentation de son nouveau plan stratégique 'Alstom in Motion', Alstom (+2,3%) indique viser sur la période 2019/20-2022/23, un chiffre d'affaires en croissance annuelle moyenne d'environ 5%, surperformant celle estimée du marché. Sa marge d'exploitation ajustée devrait atteindre environ 9% en 2022/23, et d'ici là, la conversion du résultat net en cash-flow libre devrait dépasser 80%. Il introduit dès l'exercice en cours une politique de dividendes avec un taux de distribution entre 25% et 35%.

Carrefour (+0,5%) annonce la signature d'un accord de cession portant sur 80% de Carrefour Chine au groupe chinois Suning.com, opération en numéraire valorisant Carrefour Chine sur la base d'une valeur d'entreprise de 1,4 milliard d'euros.

Elior ferme la marche au sein du SBF-120 avec un repli de -4,4%, Sté Générale finit lanterne rouge du CAC40 avec -2,2%.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.