TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -1,69%
  • 4.967,69 Pts

NASDAQ 100

  • -0,32%
  • 7.118,67 Pts

DOW JONES

  • -0,50%
  • 25.191,43 Pts

EUR/USD

  • -0,00%
  • 1,1473

FTSE 100

  • -1,24%
  • 6.955,21 Pts

Or

  • +1,04%
  • 1.235,60
  • CAC 40
  • 4.967,69 Pts
  • -1,69%
ESSILOR INTL 119,50€ +2,80%
PEUGEOT 20,03€ +1,42%
VALEO 30,35€ +0,60%
ATOS 70,00€ -22,22%
CAP GEMINI 96,74€ -5,85%
DASSAULT SYST. 108,60€ -5,57%

Devises: l'effet Trump joue contre le billet vert Jeudi mi

| |
Cercle Finance | 11 oct., 2018 12:42

(CercleFinance.com) - Jeudi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne progressait d'environ 0,20% face à ses principales contreparties, notamment le billet vert américain contre lequel elle s'échange 1,1548 dollar.

Certes, les conséquences macroéconomiques de la guerre commerciale menée par les Etats-Unis commencent à inquiéter les investisseurs, d'autant que l'offensive de Washington contre Pekin n'en finit pas : 'de nouveaux propos de hauts responsables américains indiquent que l'administration Trump souhaite lier la question du déséquilibre commercial avec le niveau du taux de change du yuan chinois', soulignent ce matin les analystes de Saxo Banque.

Parallèlement, la croissance américaine demeure forte, le taux de chômage est au plus bas depuis 1969, à 3,7%, et les taux longs (en retenant le T-Note à dix ans) dépassent les 3%, un sommet en plus de sept ans alors que la Réserve fédérale se montre 'faucon'. Sans oublier les difficultés politiques et économiques de l'Europe... Tout cela devrait plaider pour une hausse du dollar contre l'euro.

Mais il n'en est rien en raison de la dernière sortie de Donald Trump : de nouveau, et contrairement à tous les usages historiques, le président des Etats-Unis a mis en cause la banque centrale fédérale, en déclarant ni plus ni moins que 'la Fed était devenue dingue ('crazy')'. 'La Fed est en train de commettre une erreur', a-t-il aussi commenté, en référence explicite à sa politique de relèvement des taux directeurs, assortie d'une réduction graduelle de son bilan lesté par les QE.

De quoi affaiblir le dollar américain, dont la Fed a la charge. Notons d'ailleurs que le rendement du T-Note à dix ans, qui ces derniers jours avait marqué une pointe à 3,26%, se détend ce midi à 3,16%.

Dans ce contexte, les statistiques passent au second plan. Signalons cependant, sur l'agenda américain de l'après-midi, que l'indice des prix à la consommation pour septembre sera publié. Il est attendu à 2,4% par le consensus, après 2,7% le mois précédent.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.