TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,78%
  • 5.494,17 Pts

NASDAQ 100

  • -0,50%
  • 7.531,07 Pts

DOW JONES

  • +0,32%
  • 26.743,50 Pts

EUR/USD

  • +0,00%
  • 1,1750

FTSE 100

  • +1,67%
  • 7.490,23 Pts

Or

  • +0,38%
  • 1.207,60
  • CAC 40
  • 5.494,17 Pts
  • +0,78%
LVMH 305,85€ +3,33%
ATOS 108,25€ +1,98%
L'OREAL 206,10€ +1,83%
RENAULT 76,33€ -2,13%
PEUGEOT 24,57€ -1,88%
SODEXO 92,18€ -0,97%

Devises: l'euro défend toujours les 1,16 dollar

| |
Cercle Finance | 11 sep, 2018 13:04

(CercleFinance.com) - Calme plat mardi midi sur le marché des changes, où la monnaie unique européenne conservait ses gains de la veille (+ 0,25%) face à sa contrepartie américaine, à 1,1610 dollar, et continue de défendre la barre symbolique des 1,16. La stabilité est également de mise contre le sterling et le franc suisse quand l'euro prend 0,35% contre le yen à 129,25.

La devise britannique semble toujours portée par les propos du négociateur en chef de l'Union européenne, Michel Barnier, selon lesquels un accord avec le Royaume-Uni pourrait être conclu d'ici deux mois. Tout en gardant à l'esprit que les annonces positives et négatives alternent régulièrement quant à l'issue des négociations sur le Brexit. Cela étant, UBS calculait la semaine dernière que le référendum sur le Brexit a déjà coûté deux points de PIB au Royaume-Uni. Une issue moins négative que redouté redonnerait de l'air à la conjoncture outre-Manche, et donc au sterling.

Par ailleurs, 'le dossier commercial reste toujours d'actualité, avec la question du protectionnisme à l'égard de la Chine ou de l'ouverture de négociations commerciales avec le Japon mais, pour l'instant, les tensions restent mesurées', commentent les analystes de Saxo Banque.

Quid des statistiques de la matinée ? L'indice de l'institut mesurant le sentiment économique en Allemagne est ressorti moins mauvais que prévu en septembre, à - 10,6 contre - 14 anticipés, et après - 13,7 le mois précédent. Dans l'Eurozone, ce même indicateur ZEW a certes basculé de + 3,9 en août à - 7,2 en septembre, mais les attentes étaient là encore plus négatives (- 10,9, selon le consensus).

En revanche, les cambistes restent de marbre en ce qui concerne l'euro/dollar avant l'issue du conseil des gouverneurs de la BCE, jeudi midi, et la traditionnelle conférence de presse de son président Mario Draghi. A l'occasion, l'établissement émetteur européen devrait confirmer la nouvelle réduction (par deux) du montant mensuel des rachats d'actifs obligataires à compter du 4e trimestre, soit dès octobre. Ce montant est pour l'heure de 30 milliards d'euros.

Autre événement à suivre, alors que les 'mid term elections' interviendront le 6 novembre aux Etats-Unis : les propositions budgétaires de la Chambre des représentants qui, cette semaine aux Etats-Unis, devrait notamment proposer de graver dans le marbre les baisses d'impôts dont profitent les ménages depuis le début de l'année, alors qu'elles ne sont pour l'heure prévues 'que' pour huit ans.

'Surnommée 'TaxReform 2.0', le projet de la Chambre creuserait le déficit fédéral de 576 milliards de dollars supplémentaires sur 10 ans, après 1.500 milliards de dollars pour la réforme de 2017', rappellent les spécialistes d'Aurel BGC.

EG

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.