TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +1,22%
  • 4.852,84 Pts

NASDAQ 100

  • +0,75%
  • 6.718,45 Pts

DOW JONES

  • +0,67%
  • 24.370,10 Pts

EUR/USD

  • +0,10%
  • 1,1399

FTSE 100

  • +1,10%
  • 6.910,00 Pts

Or

  • +0,27%
  • 1.294,00
  • CAC 40
  • 4.852,84 Pts
  • +1,22%
TECHNIPFMC RG 20,83€ +3,74%
CARREFOUR 16,56€ +3,37%
VALEO 26,57€ +2,83%
SODEXO 94,98€ -0,21%
L'OREAL 196,50€ -0,13%
SANOFI 73,70€ -0,01%

Devises: une Fed moins faucon que prévu en ce début d'année

| |
Cercle Finance | 11 janv., 2019 12:39

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne semblait bien partie pour terminer la semaine sur une hausse proche de 1,5% face à sa contrepartie américaine. A cette heure, l'euro prenait 0,18% à 1,1524 dollar, tout en étant pratiquement inchangé contre le sterling, le yen et le dollar.

Schématiquement et jusqu'en fin d'année dernière, la poursuite du durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine était globalement considérée comme acquise. Qu'il s'agisse des taux courts comme de la réduction du bilan de la banque centrale américaine, qui en un an est revenu de près de 4.450 milliards de dollars à moins de 4.060 milliards à ce jour. Autant d'éléments qui caractérisent une orientation 'faucon'.

Or ces dernières semaines, alors que les perspectives conjoncturelles se troublent, différents officiels de la Fed - dont son président Jerome Powell - ont indiqué que la poursuite de la normalisation à vive allure n'allait pas de soi.

''We're waiting and watching', a dit président de la Fed lors d'une discussion à l'Economic Club de Washington. Il a répété que rien n'était 'prédéfini' dans le nombre de hausses des taux directeurs cette année. Mais en réponse à une question sur l'éventualité de deux hausses de taux cette année, il a répondu qu'elles seraient conditionnées à 'very strong outlook for 2019'', détaillent les spécialistes d'Aurel BGC.

M. Powell a d'ailleurs réitéré que la Fed pouvait se montrer 'patiente' en raison de la faiblesse de l'inflation et des anticipations en la matière. Le tout dans un contexte de 'shutdown' persistant d'une bonne partie de l'administration fédérale, en raison des désaccords budgétaires entre Républicains et Démocrates à Washington.

Notons qu'aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation de décembre sera publié tout à l'heure. Sa hausse sur un an devrait se maintenir à 2,2%, selon le consensus.

EG

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.