TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,10%
  • 5.516,42 Pts

NASDAQ 100

  • -0,07%
  • 7.723,02 Pts

DOW JONES

  • +0,03%
  • 26.727,54 Pts

EUR/USD

  • -0,13%
  • 1,1382

FTSE 100

  • -0,08%
  • 7.411,00 Pts

Or

  • +1,71%
  • 1.429,55
  • CAC 40
  • 5.516,42 Pts
  • -0,10%
CAP GEMINI 111,20€ +7,23%
ACCOR 37,24€ +1,31%
DASSAULT SYST. 140,35€ +1,04%
CARREFOUR 16,43€ -3,58%
CREDIT AGRICOLE 10,17€ -1,60%
MICHELIN 111,50€ -1,59%

Paris: résiste au-dessus des 5500Pts, repli des indices US

Cercle Finance | 15 avril, 2019 16:48

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris apparaît littéralement figée entre 5.502 et 5.512 depuis l'heure du déjeuner : le CAC40 ne gagne pas grand chose (moins de 0,1%) mais ne cède rien non plus, idem pour l'E-Stoxx50, encalminé autour de 3.450, à 0,1% près.

Et pourtant, Wall Street fléchit un peu (-0,2% à -0,4%) alors que les résultats de Goldman Sachs et Citigroup sont fraîchement accueillis.

Le CAC semble donc porté par l'inertie haussière des 16 semaines qui ont précédé et a inscrit de nouveaux sommets annuels, vers 5.518.

La volatilité intraday ne dépasse pas 0,3%, comme s'il s'agissait d'une 'hausse à cliquet'... ou comme nous le figurons de façon récurrente, d'une hausse de type 'train à crémaillère'.

Le carburant de hausse peut provenir de publications trimestrielles supérieures aux attentes, après de multiples révisions à la baisse depuis le mois de décembre.

Les publications vont s'accélérer dans les jours à venir mais commençons avec Goldman Sachs qui annonce ce lundi un bénéfice net de 2,25 milliards de dollars au premier trimestre 2019, soit 5,71 dollars par action, contre un consensus de l'ordre de 4,97 dollars.

C'est toutefois en net retrait par rapport à un bénéfice de 6,95 dollars sur la même période en 2018.

'GS' espère réaliser un meilleur second trimestre 2019 grâce à la vague d'IPO qui se profile au cours des 2 prochains mois.

Le chiffre d'affaire a reculé de -13%, pour se situer à un peu plus de 8,8 milliards de dollars... mais c'est inférieur aux attentes (consensus autour de 9Mds$ et ceci explique un recul de -2% en préouverture à Wall Street.

Les résultats de Citigroup semblent plus satisfaisants avec un bénéfice de 1,87$/titre (1,80 attendu) et le chiffre d'affaire est quasiment conforme, à 18,57Mds$ (contre 18,68 attendu).

Les banques qui ont comme d'habitude les premières à dévoiler leurs trimestriels seront suivies, cette semaine, par d'autres géants comme Johnson & Johnson ou PepsiCo.

Des sociétés européennes emblématiques comme ASML et Ericsson publieront également leurs performances dans les jours qui viennent.

Au niveau macroéconomique, les investisseurs espèrent que les indicateurs économiques qui paraîtront cette semaine confirmeront la bonne résistance de l'activité aux Etats-Unis, tout en faisant apparaître - peut-être - une petite embellie en Europe.

Charles Evans de la FED note que les dernières 'stats' US étaient plus vigoureuses et lui et ses collègues anticipent une croissance de +1,75% à +2% aux Etats Unis en 2019.

Un sentiment plus positif confirmé par l'indice Empire State de la Fed de New York qui s'inscrit en hausse ce mois-ci pour s'établir à 10,1, après 3,7 en mars 2019, alors que le consensus anticipait une progression un peu plus contenue à 8,0.

Du coté des valeurs, les bancaires restent aux avant-postes ce lundi, avec BNP-Paribas et Crédit Agricole qui gagnent +1,5% et +2,3% respectivement.

Selon l'indicateur de marge de raffinage européen (ERMI), la marge de raffinage de Total a chuté à 33 dollars par tonne au premier trimestre 2019, contre 40,8 dollars au trimestre précédent, mais progressé par rapport à 29,8 dollars un an auparavant.

Getlink (stable) annonce qu'en mars 2019, son Shuttle Freight a transporté 152.943 camions, soit 5% de mieux que sur la même période en 2018, établissant un nouveau record historique mensuel. Depuis le 1er janvier, 440.012 camions ont traversé la Manche à bord des Navettes.

En marge de son point d'activité, Publicis (+1%) annonce un accord en vue d'acquérir Epsilon pour un prix net d'acquisition de 3,95 milliards de dollars après prise en compte des impacts fiscaux favorables liés à la transaction (montant total en numéraire de 4,40 milliards).

Publicis affiche un revenu net pour le premier trimestre de 2.118 millions d'euros, en croissance de 1,7% en données publiées, mais en baisse organique de 1,8% (-1,6% en excluant PHS) avec l'attrition liée à une poignée de clients dans la grande consommation.

Liberum réaffirme sa recommandation 'achat' et son objectif de cours de 65 euros sur Publicis, à la suite de l'annonce par le groupe de communication d'un accord pour racheter Epsilon, annoncée en marge du point d'activité trimestriel.

Vivendi annonce un chiffre d'affaires de 3.459 millions d'euros pour les trois premiers mois de 2019, en hausse de 10,7%, en raison principalement de l'augmentation d'Universal Music Group (UMG) et de la consolidation d'Editis depuis le 1er février 2019.

Oddo confirme son conseil à l'achat sur Saint Gobain et son objectif de cours de 45 E. ' Saint-Gobain reste plus que jamais notre Top Pick du secteur. Le titre présente un fort potentiel de rerating. Le titre présente une décote de plus de 40% par rapport aux comparables côtés, niveau historiquement élevé ' indique le bureau d'analyses.

Barclays réitère son conseil 'pondérer en ligne' sur AXA avec un objectif de cours ajusté de 23,5 à 24 euros, avec une mise à jour de ses estimations avant les résultats de premier trimestre pour intégrer des mouvements de marché et des évènements spécifiques au groupe.

UBS réitère sa recommandation 'achat' sur Publicis et son objectif de cours de 67 euros, soit un potentiel de hausse évalué à 42% pour le titre, après l'annonce par le groupe de communication de son chiffre d'affaires de premier trimestre ainsi que d'une acquisition.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.