TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,43%
  • 5.470,50 Pts

NASDAQ 100

  • -0,13%
  • 7.521,25 Pts

DOW JONES

  • -0,56%
  • 26.594,44 Pts

EUR/USD

  • +0,26%
  • 1,1777

FTSE 100

  • -0,45%
  • 7.456,56 Pts

Or

  • -0,73%
  • 1.198,75
  • CAC 40
  • 5.472,28 Pts
  • -0,40%
TECHNIPFMC RG 26,73€ +1,40%
TOTAL 55,56€ +1,20%
VIVENDI 22,26€ +0,91%
VALEO 39,94€ -2,47%
SAINT GOBAIN 37,80€ -1,95%
VINCI 81,60€ -1,69%

Taux: toute l'attention focalise sur l'Italie, qui rassure

| |
Cercle Finance | 11 jun, 2018 17:39

(CercleFinance.com) - Le fiasco du 'G7' et le coup de colère de Donald Trump contre Justin Trudeau indiffèrent les marchés obligataires.

Ce qui les intéresse au premier chef, ce sont les signaux d'apaisement envoyés dimanche aux créanciers de l'Italie par Giovanni Tria, ministre de l'Economie dans le Corriere Della Sera : 'La position de ce gouvernement est claire et unanime. Il n'y a aucune discussion sur une quelconque proposition de quitter l'euro', et nous ferons en sorte qu'il n'y ait aucune raison de venir à en douter'.

La formule a fait mouche puisque le BTP '10 ans' voit son rendement retomber de -30Pts de base, de 3,13% vers 2,83%.

Le '2 ans' qui avait vu son rendement tripler en une poignée de séance (de 0,6% à 1,8%) se détend de 1,68% vers 1,08%.

Avec l'éloignement du péril italien, les placements refuge comme les Bunds sont délaissés: ils se dégradent de 4,2% à 0,492%, nos OAT de +4Pts à 0,857%.

Symétriquement, le '10 ans' espagnol ('bonos') se détend par sympathie avec les BTP de -2Pts à 0,452%.

Outre-Atlantique, faute de chiffre notable, les T-Bonds stagnent autour de 2,955%, à la veille du début de la réunion bimestrielle du comité stratégique de la Réserve fédérale américaine.

Économistes et analystes s'attendent à un nouveau tour de vis de la part de l'institution mercredi soir et certains commentateurs pensent que son président, Jerome Powell, pourrait faire un pas en direction de quatre hausses de taux au total cette année lors de sa conférence de presse (le risque de dérapage salarial s'accroît avec le plein emploi).

D'autres anticipent au contraire un ton très 'colombe' alors que les signaux de ralentissement se multiplient aux Etats Unis, sauf dans le secteur de l'emploi.

Les investisseurs suivront avec le même niveau d'intérêt la réunion, jeudi, de la Banque centrale européenne (BCE), qui pourrait amorcer un changement de ton et 'timer' le moment de l'extinction du 'QE'.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.