TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -1,03%
  • 4.846,54 Pts

NASDAQ 100

  • +0,06%
  • 6.767,97 Pts

DOW JONES

  • +0,29%
  • 24.597,38 Pts

EUR/USD

  • -0,61%
  • 1,1288

FTSE 100

  • -0,71%
  • 6.828,90 Pts

Or

  • -0,43%
  • 1.239,15
  • CAC 40
  • 4.845,20 Pts
  • -1,06%
PERNOD RICARD 149,10€ +0,61%
TOTAL 49,20€ +0,53%
PUBLICIS GROUPE 49,82€ +0,32%
VALEO 24,19€ -3,47%
SCHNEIDER ELECTRIC 60,98€ -2,96%
RENAULT 55,42€ -2,89%

Wall Street: nouvel accès de déprime après l'emploi

| |
Cercle Finance | 07 déc., 2018 16:50

(CercleFinance.com) - Les Bourses américaines évoluent en territoire négatif vendredi, après la publication de chiffres hebdomadaires de l'emploi américain plutôt décevants.

Une heure après l'ouverture, le Dow Jones recule de 0,7% à 24.762,8 points, tandis que le Nasdaq Composite cède près de 1% à 7117,4 points.

L'économie américaine a généré beaucoup moins d'emplois que prévu en novembre, avec seulement 155.000 postes créés contre un consensus qui visait autour de 190.000 nouveaux jobs.

Beaucoup d'analystes ne peuvent s'empêcher de voir un ralentissement du nombre de créations d'emplois mensuels par rapport aux statistiques des derniers mois.

'Le mauvais temps a joué un rôle, c'est sûr', tente de minimiser un spécialiste.

Reste que ces chiffres - les plus attendus de la semaine - n'ont pas vraiment fait la différence.

A vrai dire, les marchés d'actions américains semblent avoir repris une trajectoire baissière presque par habitude, face à une accumulation presque inexorable de mauvaises nouvelles.

Même la remontée des prix pétroliers ne soutient pas la tendance. Le baril de brut léger américain grimpe pourtant de 4,2% à 53,6 dollars après qu'un accord entre l'OPEP et la Russie a été trouvé sur la réduction des quotas de production.

Côté valeurs, Altria progresse de 2,3% en cotations avant-Bourse après avoir annoncé une prise de participation de 45% dans la société canadienne de cannabis Cronos, dans le cadre d'un investissement estimé à 1,8 milliard de dollars.

Tesla s'adjuge pour sa part 2,6%, dopé par une analyse positive de Jefferies, désormais revenu à l'achat sur la valeur.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.