TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +0,63%
  • 7.961,40 Pts

NASDAQ 100

  • +3,01%
  • 18.004,70 Pts

DOW JONES

  • +1,18%
  • 39.069,11 Pts

EUR/USD

  • +0,07%
  • 1,0829

EURONEXT 100

  • +0,32%
  • 1.467,57 Pts

Or

  • -0,57%
  • 2.019,30
  • CAC 40
  • 7.960,70 Pts
  • +0,62%
CAP GEMINI 226,50€ +2,26%
AIR LIQUIDE 189,10€ +1,98%
STELLANTIS BR 24,58€ +1,47%
DANONE 59,95€ -2,74%
BOUYGUES 34,03€ -2,27%
ORANGE 10,64€ -1,21%

Taux: amorce de consolidation sur T-Bonds à la veille du NFP

Cercle Finance | 07 déc., 2023 14:46

(CercleFinance.com) - La décrue des rendements sur les T-Bonds s'interrompt avec quelques prises de bénéfices, après -87Pts depuis mi-octobre (et -50 depuis le 24 novembre dernier) : le '10 ans' affiche +4,5Pts vers 4,164%.

La publication des inscriptions hebdomadaires au chômage ne provoque pas de réaction particulière (pas plus que la nette baisse des créations d'emploi dans le secteur privé la veille, à 103000): nous assistons à une baisse un peu inattendue de -2.000 à 220.000 sur la dernière semaine de novembre, alors qu'il se produit d'ordinaire des débauchages dans la distribution après le weekend de 'Thanksgiving'.

Net recul en revanche des inscriptions 'durables' avec -64.000 à 1.86 millions, preuve que les recrutements ont été nombreux le mois dernier... un indicateur intéressant à la veille de la publication du 'NFP'.

Des chiffres qui semblent un peu en contradiction avec la contraction tendancielle des demandes d'emploi 'ouvertes' selon le rapport 'JOLT', fortement révisé à la baisse mardi pour le mois d'octobre, de 9,4 vers 8,7 millions.

Les rendements poursuivent en revanche leur détente en Europe avec des OAT à 2,745% (-1,5Pt) et des Bunds à 2,200% (-1,3Pts)... et les BTP italiens s'installent sous les 4,000%, avec -0,8Pts à 3,9470%.

La dégradation de la conjoncture se confirme avec le recul de -0,1% du PIB 'CVS' de la zone Euro au troisième trimestre 2023.

Le PIB est resté stable dans l'UE par rapport au trimestre précédent, selon Eurostat qui confirme donc ses estimations précédentes.

Les contributions des dépenses de consommation finale des ménages à la croissance du PIB ont été positives (+0,2 point), de même que celles des dépenses finales des administrations publiques (+0,1 point).

Les contributions du solde extérieur ont été négligeables pour la zone euro et positives pour l'UE (+0,2 point), tandis que celles des variations des stocks ont été négatives dans les deux zones (-0,3 point dans la zone euro et -0,5 point dans l'UE).

Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador