TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • -0,45%
  • 5.422,92 Pts

NASDAQ 100

  • -0,19%
  • 7.390,13 Pts

DOW JONES

  • +0,32%
  • 25.199,29 Pts

EUR/USD

  • -0,43%
  • 1,1595

FTSE 100

  • +0,20%
  • 7.691,69 Pts

Or

  • -0,49%
  • 1.217,40
  • CAC 40
  • 5.423,25 Pts
  • -0,44%
CARREFOUR 13,46€ +1,01%
SODEXO 92,30€ +0,54%
L'OREAL 211,10€ +0,48%
PUBLICIS GROUPE 54,04€ -7,31%
ARCELORMITTAL REG 26,00€ -1,85%
LEGRAND 62,78€ -1,66%

ERAMET : Formation arrondie validée

| |
DayByDay | 10 jui, 2018 09:15
eramet090720180710091349
  • 109,500
  • -1,44%-1,60
  • Max: 112,40
  • Min: 108,60
  • Volume: -
  • MM 200 : 112,10
13:17 19/07/18
Short Term Long Term
Trend NEGATIVE HAUSSIERE
Support 108,92 106,2
Résistance 122,2 130,6

Du point de vue graphique, ERAMET a fortement corrigé depuis ses sommets vers 160 EUR au mois de mai. Les cours sont ainsi revenus sur la zone de support majeur 103.21 / 108.92 EUR pour construire une figure de retournement arrondie. Avec le gap haussier ouvert hier, celle-ci est validée et devrait être suivie d’une accélération haussière en direction des résistances à 122.20 EUR puis 130.60 EUR. Le prix d’entrée optimal pour ce scénario est fixé à 115.10 EUR et l’invalidation est placée à 111.30 EUR. Analyse rédigée le 10/07/2018 à 09:15 (10/07/2018 07:15:10Z) Day By Day - Matthieu Driol - Analyste senior

ERAMET : retrouve la faveur des investisseurs (Call J348S).

Après une longue phase de baissière, ERAMET a dessiné une figure de retournement arrondie. Un gap haussier est ouvert : une accélération haussière peut se développer. L’analyse technique fixe un objectif de court terme à 129.80 EUR avec un stop à 111.30 EUR.

Les points forts de la valeur selon AOF

- Répartition géographique équilibrée des ventes entre l’Europe, l’Asie pour 30 % et l’Amérique du Nord pour 20 %, l’acier représentant le premier débouché du groupe, pour 55 % du chiffre d’affaires ; - Stratégie fondée sur l’élargissement des positions de leader dans les métaux d’alliage, le renforcement de la métallurgie haut de gamme, la diversification vers les métaux spéciaux ; - Recul de l’euro contre le dollar et baisse des prix de l’énergie favorables à la compétitivité