TABLEAU DE BORD

CAC 40

  • +1,54%
  • 6.385,14 Pts

NASDAQ 100

  • +2,17%
  • 13.393,12 Pts

DOW JONES

  • +1,06%
  • 34.382,13 Pts

EUR/USD

  • +0,00%
  • 1,2146

EURONEXT 100

  • +1,43%
  • 1.237,89 Pts

Or

  • +0,29%
  • 1.736,00
  • CAC 40
  • 6.385,14 Pts
  • +1,54%
SAFRAN 124,54€ +3,82%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD 69,95€ +3,74%
AIRBUS GROUP 99,57€ +3,72%
ARCELORMITTAL REG 26,63€ -0,28%
DANONE 57,55€ -0,26%
SANOFI 86,72€ +0,14%

Taux: actualité macro très fournie, variations inexistantes.

Cercle Finance | 22 avril, 2021 18:50

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires ont démontré un grand sang froid ce jeudi face à une déferlante de statistiques US ressorties bien supérieures aux attentes.

Les T-Bonds US ont oscillé au sein de marges étroites toute la journée (1,54/1,585%) avant d'en terminer sur une dégradation de +0,8Pts de base à 1,583%.

Une quasi stagnation était également observée en Europe (voire seconde partie de la rubrique), les Gilts étant les seuls à afficher une embellie significative, avec -3Pts de rendement à 0,735%.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont de nouveau reculé des près de -40.000, à 547.000, ce qui est bien mieux que les 610.000 anticipés.

Autre bonne surprise, l'indice des indicateurs avancés (LEI) aux Etats-Unis a augmenté de 1,3% en mars (contre 0,6% attendu), à 111.6, après une baisse de 0,1% (chiffre révisé par rapport à +0,2%) en février et une hausse de 0,5% en janvier, selon le Conference Board (qui prévoit désormais que la croissance du LEI puisse atteindre 6% d'une année sur l'autre).

Les ventes dans l'immobilier ancien réaccélèrent en mars avec un bond de 12,3% par rapport à février, selon les chiffres publiés jeudi par la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR).

Si les ventes ont baissé de -3,7% (à 6,01Mns en rythme annuel) ce n'est pas un signe de ralentissement de la demande mais la conséquence d'une pénurie de biens disponibles.

La NAR fait par ailleurs remarquer que le prix médian des maisons anciennes a grimpé de 17,2% le mois dernier (en rythme annuel), soit une hausse record, pour atteindre un plus haut historique de 329.100 dollars (contre 325.00$ au sommet de la bulle immobilière début 2006).

Signe de la grande fermeté du marché, toutes les régions ont signé des taux de croissance à deux chiffres, précise l'organisation dans son communiqué.

Pas de chiffres en Europe mais une conférence de la BCE sans surprise: la BCE va continuer d'accélérer ses rachats d'actifs dans le cadre du PEPP (Pandemic Emergency Purchase Program d'un montant de 1.850MdsE) au cours des prochains mois, à un rythme bien plus soutenu qu'au début du 1er trimestre, et probablement jusqu'à fin mars prochain, sachant qu'aucune date ou aucun calendrier de réduction du PEPP ('tapering') n'a été discuté au sein de la BCE (un retour aux niveau de PIB pré-pandémie n'est pas attendu avant le second semestre 2022).

Les dernières statistiques confirment que l'activité économique s'est contractée au 1er trimestre en Europe et devrait se redresser au 2ème.

Nos OAT terminent la séance inchangés, à -0,01%, les Bunds également, à -0,26%.

Petite embellie sur les Bonos (-1Pt à 0,39%), contrebalancée part une tension de même intensité (donc marginale) sur les BTP italiens à 0,763%.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador